Mon mariage en Bourgogne (après 3 enfants)

mariage-shooooes-1

Photo Julien Pasternak

Je n’ai jamais eu le désir de me marier. Sauf quand j’étais petite fille (les enfants sont pétris de convention) et que j’imaginais le célébrer au Ritz (mon dieu !). Je ne me projetais pas dans une robe blanche, ni dans un oui sonore et encore moins dans un rituel minutieusement codé. J’avais le sentiment que notre amour ne regardait que nous. Que tout ça c’était vraiment pas rock’n’roll.

Qu’est ce qui m’a fait changer d’avis ?

mariage-shooooes-3

Une envie qui s’est imposée comme une conviction viscérale. Comme une évidence. Celle de graver un souvenir inoubliable avec toute la famille et les amis. Le besoin de fixer le bonheur sans attendre plus longtemps que certains ne soient plus là.

Nous nous sommes donc mariés le 15 juillet dernier.

Et j’ai été cueillie.

Je vous jure Marie-Thérèse que je n’en demandais pas tant ! Je ne m’attendais pas du tout à cela : cette journée fut absolument, résolument, définitivement extraordinaire (c’est presque décevant non ?)(huhu)(je sais je suis folle), si forte émotionnellement que je me souviens de chaque instant comme si j’étais encore en train de les vivre.

Je voulais quelque chose de simple mais avec… 150 personnes ! Je m’étais dit que si je me mariais alors il fallait le faire vraiment.

Je ne veux jamais avoir à regretter de ne pas avoir vécu les choses.

Je réalise aujourd’hui que j’ai voulu m’emparer très fort de cette journée. Que je voulais exprimer mon amour pour les miens avant tout et que les conventions, on s’en fout.

Sans se soucier de ce qui se fait ou ne se fait pas, nous avons inventé notre mariage.

Quand on se marie à nos âges, la plupart des inventés sont parents. Le concept « kidsfriendly » fut l’un des points de départ de réflexions de notre projet de mariage. Immédiatement, nous avons décidé de le célébrer sur la journée entière. Nos chères-têtes-blondes devaient aussi en profiter. Et nous voulions étirer le temps avec nos proches.

mariage-shooooes-6

Photographie Olivia Da Costa. Je précise que ce n’est pas mon mari sur la photo (au milieu je veux dire) mais mon meilleur ami.

Nous avons choisi de le célébrer à la campagne, en Bourgogne. Nous rêvions de le faire dans notre petite fermette mais cela s’est révélé inutilement ruineux. En cherchant un éventuel château abandonné ou autre réjouissance dans le coin, nous avons pensé à la ferme-musée du village d’à côté… Mariage sous la grange avé les animaux itou, banco! Truie géante, initiation à la poterie, ballade en calèche, tour de poneys, atelier « fais ton pain », les enfants et leurs parents se sont régalés toute l’après-midi.

Et détail non-négligeable, nous n’avions rien à préparer quant à la restauration, la mise en place ou encore la déco puisque le lieu fait également auberge. Sauf si vous avez beaucoup de temps à dédier à votre mariage, je vous conseille de choisir un lieu où vous pouvez tout déléguer et ne vous occuper que des finitions.

mariage-shooooes-8

Mais vous attendez la robe hein ?

Ralala la robe. Vous imaginez bien que c’était niveau alerte attentat. Je n’avais pas du tout envie de faire la tournée des popottes des marchands de meringues (ouiiiii bon je me calme). Il y a quelques années, j’avais mis de côté une photo d’une robe Dolce&Gabbana issue d’un vieux magazine trouvée sur IG me disant que peut-être un jour, ce serait une inspiration…si jamais un jour… Bah c’était la bonne ! Un ami m’a aidée à trouver un couturier. Une main en or d’un atelier Haute Couture d’une grand maison. Le sur-mesure n’est pas inaccessible question tarif et c’est la promesse d’une robe qui tombe à la perfection.

Je pense qu’on ne choisit jamais aussi bien sa robe que lorsqu’on n’est pas engagé. On est parfaitement détaché. Donc, ne vous privez pas : mettez des images de côté pour le jour J, aussi abstrait soit-il.

J’ai eu la velléité durant quelques temps de mettre une petite couronne de fleurs de chez Victoire dans mes cheveux et puis la robe se suffisait à elle-même. Je me suis maquillée moi-même le matin, je voulais me sentir le plus naturel possible.

mariage-shooooes-12

Photographie Coloramerica.

Les chaussures, si vous me suivez régulièrement, vous n’avez pas pu louper ma vidéo à ce sujet :

Une semaine avant le jour-J, nous n’avions toujours pas choisi nos alliances ! Tout le monde me regarde avec des yeux ronds quand j’avoue cela mais je n’y étais pas tellement attachée… Et puis Thomas n’est pas habitué à porter des bagues… À quoi bon se forcer ? Après avoir arpenté la place Vendôme sans succès – tout nous semblait très classique – j’ai proposé à Thomas d’aller chez White Bird, ma boutique de joaillerie préférée à Paris. Banco, deux anneaux très simples de forme irrégulière en or poli de la marque japonaise Yasuko Azuma.

mariage-shooooes-4

J’ai lu et relu plusieurs fois le post de Clotilde et j’ai retenu l’idée des petits questionnaires à trou (que j’ai composé moi-même à partir d’exemples)(mes réponses préférées sont celles à la question : quand avez- vous compris que Mathilde et Thomas étaient fait l’un pour l’autre ? Réponses romantiques ou hilarantes à souhait.) Nous les avons lus petit à petit avec délice les jours suivants.

mariage-shooooes-2

Comme je me mariais au beau milieu de nulle part, j’avais envisagé de faire des petits bouquets et soliflores moi-même lors d’un atelier fleurs la veille du mariage. Plusieurs invités étaient très partants. Moins d’une semaine avant le mariage, mon seul et unique contact de fleuriste sur place s’est cassé le poignet ! Nous avons trouvé en urgence un site de fleurs en gros et nous n’avons pas été déçu de la qualité.

L’après-midi passée à préparer les fleurs fut merveilleuse. C’est ma cousine Claire qui a composé mon bouquet de mariée (et pomponné mes cheveux d’ailleurs, vous savez c’est ma wonder coucou podologue). Et c’était très plaisant d’avoir un bouquet fait avec le cœur de quelqu’un qui vous aime.

mariage-shooooes-7

L’apogée du mariage fut la cérémonie dite laïque. Comme il n’y avait pas de célébration religieuse, nous avions envie d’un moment de communion avec tous nos invités. J’avais tellement conçu ce moment sur mesure que cette expression toute faite issue des guides de la bonne mariée n’avait rien à voir avec la réalité mais bon… Il fallait bien lui donner un nom de code !

Ce fut l’un des moments les plus forts de ma vie.

Une amie a composé une chanson qu’elle a interprétée en ouverture, puis un oncle a fait honneur aux origines de la famille, c’est à ce moment que nous avons échangé les alliances. Point sensible, l’envie de faire chacun un discours avec Thomas. J’y tenais beaucoup. Il me semble que c’est rare d’entendre les mariés lors d’un mariage alors qu’on a très envie de les écouter. Personnellement, j’éprouvais le besoin de m’exprimer sur cette célébration. Qu’est-ce que j’ai flippé mais mon dieu que c’était libérateur! 150 personnes qui chialent en même temps que vous, ça vous soude un mariage héhé. Et idée risquée mais géniale : chanter des chansons tous ensemble après les discours. Quand nous avons invité tout le monde à entonner Que Je T’aime de Johnny (avec humour bien entendu), un énorme lâchage collectif nous a envahit, c’était bon !

mariage-shooooes-5

Mais je crois que le plus beau cadeau de tout le mariage fut le soir, quand la fête touchait à sa fin et que Thomas, qui avait eu (tout comme moi) la boule au ventre pendant 6 mois, m’a murmuré à l’oreille « merci ».

À 10 millions de partages, je me mets toute nue en Loubout’ à Répu.

12 commentaires

  1. HappyLilly - 2 septembre 2017 - Répondre

    Je n’ai pas commenté depuis… loooooongtemps. Mais, à te lire, je n’y résiste pas: tous mes voeux de bonheur.
    Ton article est aussi beau et sincère que ce jour de mariage a du l’être. Aucun doute!
    J’aime beaucoup la photo avec le cochon.
    Je ne sais pas si la mariée est toujours belle, mais là, elle est over belle!

    1. Dr Shooooes - 4 septembre 2017 - Répondre

      @HappyLilly Ahaha c’est gentil tout çà :) bises et bonne semaine

  2. Sophie - 3 septembre 2017 - Répondre

    Coucou ,j’ai l’habitude de suivre votre blog qui me plait énormément .
    Tous mes voeux de bonheur et vous étiez super belle.
    Les chaussures avec la robe une tuerie .
    Très beau mariage original

    1. Dr Shooooes - 4 septembre 2017 - Répondre

      @Sophie Super, merci pour les voeux, je les prends avec tendresse ! :)
      bises

  3. Claire - 5 septembre 2017 - Répondre

    Juste un mot de félicitations! Les photos respirent le bonheur. Vivent les Mariés!

    1. Dr Shooooes - 6 septembre 2017 - Répondre

      @Claire Rooo merci :)) Oui c’était une vraie journée de bonheur. Je m’étais préparée psychologiquement à être heureuse et à lâcher du leste ahah

  4. Réré - 6 septembre 2017 - Répondre

    La robe ?magnifique ,le bouquet ? Le plus beau de tous les bouquets de mariée ,le bonheur ? Il saute aux yeux et je vous le souhaite éternel !

    1. Dr Shooooes - 8 septembre 2017 - Répondre

      @Réré Le bonheur est là mais je rassure tout le monde, on se dispute aussi bien comme il faut :)) vive le couple !

  5. Gaëlle - 7 septembre 2017 - Répondre

    Tous mes voeux de bonheur !!! Un mariage champêtre vraiment champêtre, quelle heureuse idée ! Et ta robe… canon :-)
    Maintenant on peut t’appeler Madame ;-) Bises !

    1. Dr Shooooes - 8 septembre 2017 - Répondre

      @Gaëlle Merci :) grosse bise (je serai jamais une madame!!!!) (lol)

  6. Anne - 9 septembre 2017 - Répondre

    Oh, la robe! Sublime!
    Rien de tel que le sur-mesure et les petites mains. Ma robe de mariée réalisée par une couturière, dessinée comme je voulais avec les tissus choisis, etc… m’avait coûté moitié moins cher que le costume de mon mari… Et les boutiques de meringues sont bien plus chères aussi!
    Je suis entièrement d’accord sur l’idée de symboliquement marquer le bonheur quand tout le monde est encore en vie. C’est la petite pierre blanche à laquelle on repense dans la tempête.
    Toutes mes félicitations.

  7. Virginie/Mode9 - 23 septembre 2017 - Répondre

    Oh j’avais loupé ça !!! Tous mes voeux !!!! C’est trop mignon tout ça. On a marié ma fille l’année dernière dans le même esprit et c’était géant, parce que justement sans tralala mais dans le partage, l’amour et la déconne. Des bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *