Liberté de compensée

Fleurs psychédéliques, rayures transat, bobine Art Déco, estampe japonaise, tapisserie girly, paille rétro, liège animal et ananas survoltés, ce qu’il y a de bien avec les sandales compensées, c’est qu’on a la place pour s’exprimer. Et si on s’achetait un marqueur pour les rendre tout à fait unique ? (et avec les prix soldés) (ouais madame!)

C'est par ici !


Entrez dans le labo (des nouveaux créateurs)

Botoxés à l’optimisme, de jeunes et beaux chausseurs se lancent dans l’aventure de la création de leur marque. Une folie mais un indispensable geste car un monde rempli d’idées neuves est toujours plus exaltant. Même si c’est dur de monter sa boîte, surtout dans les chaussures. Essentiellement parce qu’il faut avancer tous les frais: pour faire fabriquer les prototypes d’une part. Puis, quand on a réussi à vendre aux boutiques-revendeurs, les frais auprès de l’usine pour faire produire les commandes. Alors quand le client ne paie pas ou que l’usine vous laisse tomber trois semaines avant la livraison en boutique: ça donne une idée de la quantité de litres de sueur produit par tous les jeunes entrepreneurs du secteur (et du monde oui oui). Parfois, ils ont les reins solides (comme disait cette pub mythique et tellement misogyne), parce qu’ils sont déjà sous contrat avec de grandes marques dont ils dessinent les collections. C’est le cas de Fabrizio Viti pour Louis Vuitton ou David Beauciel chez Balenciaga. Pour les autres, l’important avant tout est de faire connaître leur travail, histoire de devenir bandant pour les acheteurs et leurs clients adorés. Découvrez les 10 nouvelles têtes auxquelles on croit beaucoup au cabinet et qu’on ajoute sur notre ordonnance sans hésiter.

C'est par ici !


Des nu-pieds à mettre dans sa valise.

ALLez ZOU, c’est vraiment la dernière ligne droite pour s’offrir (en soldes) des sandales et des nu-pieds pour partir en vacances. On vous a fait une petite sélection autour du thème des Massaï, car qui dit Afrique, dit contrées lointaines, dit soleil, dit farniente, dit rien foutre, dit fous-moi la paix, dis va te faire cuire un oeuf, dis je te le ferai à la rentrée ton job, dit y-a-plus-personne, dit demande à quelqu’un d’autre, dit si tu savais comme je m’en cogne le coquillage, dit n’oubliez pas les glaçons hein, dit je crois que j’ai pas fait plus de 20 pas aujourd’hui, dit on va se baigner, dit passe-moi la crème solaire, dit embrasse-moi, dit fais-moi l’amour, dit, bon, oups. Voyez l’état d’esprit quoi. (sandales de rêve à gauche : Valentino)

C'est par ici !


N'est-ce pas, drille ?

Ce titre, mon dieu. Oui, je suis fatiguée, je n’en puis plus, je travaille nuit et jour en ce moment (et je déteste trop travailler). Je fais des blagues à 2 centimes (même plus 2 francs). j’ai trois post dans les tuyaux tous mieux les uns que les autres (un méga scoup, un méga concours et une méga interview) et je n’arrive même pas à les finaliser pour les publier. La dernière ligne droite avant les vacances est toujours un abîme d’angoisse chez moi. Grand 1, parce qu’il faut que tout le boulot rentre avant le départ, Grand 2 parce que les enfants partent en vacances en juillet et que me retrouver sans eux pendant 15 jours est source infinie de joie (mère indigne) mais aussi de manque, Grand 3, parce que c’est la trêve avec ma psy et que j’ai l’impression que je vais mourir. (ça fait longtemps que je vous dis que je suis folle hein)(prenez pas cet air surpris). Bref, pourquoi je suis là déjà ? Ah oui ! Avec le docteur Tiphaine, on a pensé qu’une tendance spéciales espadrilles (vous venez de comprendre le jeu de mot du titre)(je sais), ça vous donnerait l’occasion parfaite d’un achat compulsif, exutoire idéal à l’angoissante approche des vacances. Cependant, si vous êtes saine d’esprit, vous serez aussi ravie de découvrir, à tous les prix, les plus jolies déclinaisons de ce classique de saison devenu en quelques années star parmi les stars des looks d’été.

C'est par ici !


Passion Denim

Vous aviez le pantalon depuis que vous savez marcher (ou presque), puis vous avez eu la veste (souvent signée Levi’s) et la jupe courte, voire aux genoux. Il y a peu, vous avez craqué pour la chemise (normal, elle va avec tout disent les stylistes). Les plus fanatiques ont même adopté le trench ou le manteau d’été. Et puis, enflammées par cette #passiondenim (c’est pas moi, c’est le hashtag), vous vous êtes re-rabattues sur les nouvelles formes de pantalon : le taille haute super large, celui ouske vous y avez collé pleins de patchs ou encore toute la panoplie des couleurs. Alors même que vous nourrissiez votre placard vorace de pièces en jean, vous avez découvert qu’on pouvait associer n’importe quelle teinte de denim ensemble, que la loi divine de la mode avait donné son accord. Vous vous êtes réjouie de ces looks contemporains et faciles à la fois. Aujourd’hui, on continue à dérouler. Les chaussures entrent en scène : des plus « créateur » à celles, plus simples et moins chères, que vous allez vous acheter, découvrez notre sélection de chaussures en jean.

C'est par ici !


Jamais bête.

Drôle de zoo! Comme dirait le docteur Tiphaine avec laquelle on a fait cette sélection de chaussures inspirées du monde animalier. Elle revient des Philippines, ça a dû la marquer la grande nature sauvage. Vous allez me dire: roooo mais le python et le léopard, c’est bon, ça va, j’en puis plus. Détrompez-vous, on va beaucoup plus loin que ça. Fini le léo couleur léo et le python couleur python. Dorénavant, on se marre et on se lâche les cheveux. Le python chatoie, la panthère flamboie de mille couleurs et puis les chats sont psyché, les poissons rigolos et le zèbre punk. Bref, une sélection pour s’amuser, un poil drôle sans oublier d’être chic, mais surtout pas bête.

C'est par ici !


Miami Mood ou quoi acheter de drôle pour la fête des mères.

En s’y prenant un peu à l’avance, on doit pouvoir trouver un truc sympa pour môman chérie. Avec le docteur Tiphaine, on a regroupé tout ce qui nous fait rêver en ce moment: des chaussettes trop mimi au bouquin Girl Power, en passant par les plus beaux compensés de l’été. Le tout nous donne un peu des envies de Miami aussi. Embarquer mommy là-bas le temps d’une semaine, c’est vraiment un beau cadeau ça, wahou. En même temps, on ne vit qu’une fois et comme dirait ma grand-mère Jacqueline « Profite, profite, après il y a la carcasse qui t’empêche! ». Allez hop.

C'est par ici !


Enfin des sandales (compensées) !

Je vous préviens tout de suite le patronat de la météo que j’ai pas baissé les bras et que c’est pas une bande de cruels méchants gantés de ciel gris et de zizis à la température glaciaire qui vont castrer mon enthousiasme pour les tatanes d’été. Ouaip. Non, messieurs du patronat. Moi, je suis une ouvrière du paradis. Et dès que le dardant rayon pointe, je travaille aussitôt à réchauffer le coeur des minettes du monde entier avec des sandales qui vous envoie le derrière valser à 10 000km au dessus de la couche terrestre. Histoire de faire sortir leurs yeux des orbites à ces messieurs du patronat, langue pendante et hurlement de loup. Les narguer avec la hauteur qu’on sait prendre sur les choses. Parce que prendre quelques centimètres au-dessus de la mêlée, ça rassenère le coeur et booste la confiance. Ouaip. Une bonne paire de pompes esprit 70’s de déesse qui maîtrise, c’est pile poule ce qui donne du cool à notre matière grise (et à notre culcul ouaip ouaip).

C'est par ici !


Vous prendrez bien un coup de rose ?

Pourquoi s’en priver ? Le rose, c’est la couleur tapie au fond de nous. Celle qu’on a porté en total look décomplexé à 4 ans, celle qu’on juge de mauvais goût quand on est ado mais qu’on regarde avec convoitise sur la fille qui ose, celle que les gens taxent de fifille dans un rejet primaire de la chose féminine, puis, enfin, dans une phase de libération, celle qu’on tente un jour à l’âge adulte… pour réaliser qu’on a reçu des compliments toute la journée. Le rose réinvente les couleurs auxquelles on le confronte (orange vif + rose pâle = merveilleux), le rose aime la peau, pourvu qu’on trouve sa nuance personnelle, le rose est gaie, tout simplement. Moralité, il est temps de changer nos moeurs, le rose a droit d’être l’égal du bleu. Pourquoi le bleu serait-il consensuel et le rose, shocking ?

C'est par ici !


Mangez rayé.

Puisque nos torses et poitrines ne jurent plus que par les marinières à rayures, les pieds sont jaloux. Ils en veulent aussi des souliers trait trait rayés. Voici une sélection complète, de la bottine à la sandale de grande chaleur qui vous permettra aisément d’être tendance tout en restant vous-même. Amen.

C'est par ici !


C'est daimgue, le din !

Je sais. Encore une fois, je vise en plein dans le mille. Depuis ce matin, une impression vous enveloppe, une question vous taraude, quelque chose de flou et d’indistinct… Et voilà que je mets les pieds dans le plat : le daim c’est dingue (même si c’est interdit aujourd’hui d’utiliser cette appellation)(dieu merci, ce ne sont pas des daims qu’on tue pour vous faire des chaussures). Vous et moi, on fait s’aligner les étoiles je crois. Bref, que vous soyez rock un brin Saint Laurent, bohème carrément Pocahontas (comme ce modèle Sézane ci-joint) ou tout simplement adepte du camel, voici la sélection de l’année pour vous procurer juste de quoi pile poil être dans la saison.

C'est par ici !


Aaaah, la Saint Valentin

Quand j’avais 18 ans, j’étais enfin en couple le 14 février. Je me suis empressée d’acheter Acqua di Gio pour ce cher et tendre de ma vie du moment. Lui, il avait prévu un haussement de sourcils en guise de cadeau. Rien, le néant, le mépris face à la commercialisation capitaliste de ce sentiment si tendre qui nous unissait. J’ai remballé ma fierté en même temps que je l’ai emballé et depuis, j’ai toujours fait en sorte que les hommes de ma vie n’aiment pas la Saint Valentin. Il m’avait ouvert les yeux. Quand je rencontre un homme, je lui demande toujours dans les 10 premières minutes s’il fête les Valentines. J’ai vu de magnifiques spécimens pichnettés en un rien pour une réponse affirmative. À la place, je préfère, et de loin, me concentrer sur les chaussures à coeur. Les marques ont compris que j’aimais ça et en créent chaque année de plus folles et de plus nombreuses. C’est bon de se sentir aimée.

C'est par ici !