Qu’est-ce que j’achète comme ssaussures à mon fils?

J’ai deux fils, pas de filles, et la société dit qu’on ne peut pas mettre de paillettes ni certaines couleurs très codifiées sur un garçon (cette fois-ci, on ne pourra pas dire que c’est moi qui fait des fixettes hein) (ya des tabous point). Alors je cherche des choses qui m’amusent, autant qu’elles peuvent amuser mon...
C'est pas fini !

Amélie Pichard en hommage à Twin Peaks

Mon coup de coeur du mois de juin (et on est le 1er, voyez ma vie). Les escarpins d’Amélie Pichard (notre chouchoute internashionole, autant pour ce qu’elle a à dire sur la vie, les shoes, le meufisme que pour ses pompes délirantes) qu’elle a créés en hommage à Twin Peaks. The série de la mort…
C’est pas fini !


WANTED: Les zizis (pas sexuels) de -M-

C’est la Wax. De toutes les matières, c’est -M- qu’on préfère. Le chanteur sort un nouvel album, Lamomali, aux influences africaines. Pour fêter ça, il s’est associé avec Repetto pour lancer le fameux derbie Zizi (conçu à l’origine pour Zizi Jeanmaire et rendu célèbre par Gainsbourg) dans des imprimés Wax. Tissu hollandais et pourtant si africain….
C’est pas fini !


10 mocassins pour envoyer du bois.

Trêve de plaisanteries. Passons aux choses sérieuses. Parlons shoes. Pensons shopping. Puisque le mocassin a fait basculer le monde du côté preppy de la chose, que c’est l’Incontournable de 2017, la ballerine-des-années-10, j’ai rencontré pour vous les 10 plus belles paires de la saison et je les ai interviewées. Si si les chaussures peuvent parler….
C’est pas fini !



10 boots à fleurs

Vous ne le savez peut-être pas encore mais le monde de la bottine tremble. La sacro-sainte tatane de l’hiver en cuir noir est en train de se faire remplacer par la couleur et les motifs. Grand 1 parce que rayon prêt-à-porter, les propositions se simplifient. Une belle silhouette, bien équilibrée, faite de beaux basiques avec coupes orchestrales vaut mieux qu’une créativité sans foi ni loi, composée de pulls à trois manches qui oblige à une consommation excessive de vêtements. Du coup, la fantaisie peut éclore sur les accessoires et accessoirement… à nos pieds (hinhin)(le docteur est un chat)(une chatte)(qui retombe toujours sur ses pattes). Grand 2, parce que c’est plus simple d’acheter des pompes (au moins la taille de notre fessier n’entre pas en jeu). Grand 3, parce que c’est embellir son quotidien sans se prendre la tête (au pire, on change). Bref, la morale de cette histoire c’est que, pour cet hiver, comme pour l’été prochain et l’hiver d’après et l’été encore d’après et vous m’avez comprise, les bottines imprimées de fleurs s’imposent comme une révolution positive. Tapissant d’espérance un océan de grisaille.

C'est par ici !


Entrez dans le labo (des nouveaux créateurs)

Botoxés à l’optimisme, de jeunes et beaux chausseurs se lancent dans l’aventure de la création de leur marque. Une folie mais un indispensable geste car un monde rempli d’idées neuves est toujours plus exaltant. Même si c’est dur de monter sa boîte, surtout dans les chaussures. Essentiellement parce qu’il faut avancer tous les frais: pour faire fabriquer les prototypes d’une part. Puis, quand on a réussi à vendre aux boutiques-revendeurs, les frais auprès de l’usine pour faire produire les commandes. Alors quand le client ne paie pas ou que l’usine vous laisse tomber trois semaines avant la livraison en boutique: ça donne une idée de la quantité de litres de sueur produit par tous les jeunes entrepreneurs du secteur (et du monde oui oui). Parfois, ils ont les reins solides (comme disait cette pub mythique et tellement misogyne), parce qu’ils sont déjà sous contrat avec de grandes marques dont ils dessinent les collections. C’est le cas de Fabrizio Viti pour Louis Vuitton ou David Beauciel chez Balenciaga. Pour les autres, l’important avant tout est de faire connaître leur travail, histoire de devenir bandant pour les acheteurs et leurs clients adorés. Découvrez les 10 nouvelles têtes auxquelles on croit beaucoup au cabinet et qu’on ajoute sur notre ordonnance sans hésiter.

C'est par ici !


Retrouver la banane!

Je n’ai pas de solution miracle pour changer le monde et le rendre plus lumineux (à part faire disparaître tout bonnement et tout simplement Trump)(ou transformer le cerveau humain pour que la notion d’extremisme soit radiée à jamais)(ou demander à Anne hidalgo de repeindre tous les immeubles parisiens dans des couleurs différentes (remarque de mon fils de 6 ans)), mais j’ai des idées rapides à mettre en place pour que notre nos lèvres se soulèvent légèrement en forme de sourire à chaque fois qu’on baisse les yeux. Pour faire court, je propose qu’on s’adonne aux sneakers rigolotes. Des hip, des hop, des clins d’oeils, des smileys, des fleurs, des voyages, le monde comme on l’idéalise… à nos pieds. Ya du très cher, ya du cheap, vous devriez trouver de quoi embellir vos lundis matins, vos samedis en ville ou vos dimanches chez la belle-mère. Souriez, vous êtes bien chaussés!

C'est par ici !


Les 10 chaussures de la rentrée

Bravo ! Bravo à tous ceux qui tentent de survivre à ce cataclysme psychologique et physiologique qu’est la fin des vacances. Cet état d’apesanteur curieux, le seul de l’année, où l’on entrevoit la bizarrerie de notre rythme de vie : les doigts dans la prise en permanence. Un entre-deux où l’on se dit qu’on va calmer les choses, se recentrer, où l’on se remet en question (je suis très forte au jeu du « qu’est-ce que je fais de ma vie? »)… avant de plonger dans un tunnel de boulot, de to-do-listes-trucs et donc, de remettre à plus tard les questionnements. N’empêche on cherche à retenir quelque chose des vacances, et niveau chaussures par exemple (mais vraiment par exemple hein), on préfère rester en sandales le plus longtemps possible. Et moi, j’arrive avec mon thème « les chaussures de la rentrée » et je vous passe à 3000 au-dessus de la tête (hinhin je sais que non). Mais rien ne nous tuera de regarder distraitement sur ce que la saison va nous donner de neuf, non ? (de meilleur, je ne sais pas)(rien n’arrête la tendance, vous le savez, pas même le drôle de goût). Alors, jetons un petit coup d’oeil rapidos histoire de reconnecter le cerveau avec une chose essentielle : l’union de vos pieds avec une belle paire de souliers.

C'est par ici !


C'est l'or !

Quelques petites envies dorées qui nous font craquer pour cette fin d’année (scolaire). Des envies solaires, qui font du bien avant de bientôt nous quitter. D’ici une semaine, j’activerai le mode déconnexion et on se retrouvera fin août. Je vous embrasse (une fois n’est pas coutume)(je suis chat sauvage que voulez-vous) et je vous remercie intensément de l’accueil que vous faites au blog tous les jours. Pour vos mots, vos commentaires intelligents et bienveillants. Et je suis super heureuse que cette nouvelle rubrique « bien dans mes pompes » (mon dernier post) vous plaise autant ! En attendant, vous savez comment ça marche :

C'est par ici !


Des nu-pieds à mettre dans sa valise.

ALLez ZOU, c’est vraiment la dernière ligne droite pour s’offrir (en soldes) des sandales et des nu-pieds pour partir en vacances. On vous a fait une petite sélection autour du thème des Massaï, car qui dit Afrique, dit contrées lointaines, dit soleil, dit farniente, dit rien foutre, dit fous-moi la paix, dis va te faire cuire un oeuf, dis je te le ferai à la rentrée ton job, dit y-a-plus-personne, dit demande à quelqu’un d’autre, dit si tu savais comme je m’en cogne le coquillage, dit n’oubliez pas les glaçons hein, dit je crois que j’ai pas fait plus de 20 pas aujourd’hui, dit on va se baigner, dit passe-moi la crème solaire, dit embrasse-moi, dit fais-moi l’amour, dit, bon, oups. Voyez l’état d’esprit quoi. (sandales de rêve à gauche : Valentino)

C'est par ici !


N'est-ce pas, drille ?

Ce titre, mon dieu. Oui, je suis fatiguée, je n’en puis plus, je travaille nuit et jour en ce moment (et je déteste trop travailler). Je fais des blagues à 2 centimes (même plus 2 francs). j’ai trois post dans les tuyaux tous mieux les uns que les autres (un méga scoup, un méga concours et une méga interview) et je n’arrive même pas à les finaliser pour les publier. La dernière ligne droite avant les vacances est toujours un abîme d’angoisse chez moi. Grand 1, parce qu’il faut que tout le boulot rentre avant le départ, Grand 2 parce que les enfants partent en vacances en juillet et que me retrouver sans eux pendant 15 jours est source infinie de joie (mère indigne) mais aussi de manque, Grand 3, parce que c’est la trêve avec ma psy et que j’ai l’impression que je vais mourir. (ça fait longtemps que je vous dis que je suis folle hein)(prenez pas cet air surpris). Bref, pourquoi je suis là déjà ? Ah oui ! Avec le docteur Tiphaine, on a pensé qu’une tendance spéciales espadrilles (vous venez de comprendre le jeu de mot du titre)(je sais), ça vous donnerait l’occasion parfaite d’un achat compulsif, exutoire idéal à l’angoissante approche des vacances. Cependant, si vous êtes saine d’esprit, vous serez aussi ravie de découvrir, à tous les prix, les plus jolies déclinaisons de ce classique de saison devenu en quelques années star parmi les stars des looks d’été.

C'est par ici !


Et le mariage dans tout çà?

Voici tous pleins d’idées last minute pour les folles qui ont prévu de se passer la corde au cou cet été où les cinglées de copines qui ont décidé d’y participer. Quoi, je vous choque ? C’est vrai, je n’ai pas la bague au doigt et très bizarrement – enfin, j’ai constaté que j’étais à contre-courant du rêve des filles en général – je n’y tiens pas plus que çà (alors que j’ai des enfants oui oui). Je n’aime pas les conventions, je n’aime pas trop la lumière (être le centre d’un tout me terrifie) et je suis un esprit ultra libre. Point n’est besoin pour moi de crier mon amour au monde entier, du moment que moi, je sens où je vais. C’est bizarre, hein ? Vous me trouvez archi pas romantique, mais avez-vous déjà remarqué que ce ne sont pas les femmes qui sont romantiques mais les hommes ? Mais si réfléchissez. Je sais que je dis des trucs absolument choquants ou fascinants et qu’il n’y a pas de commentaires dans cette rubrique… Je suis aussi embêtée que vous, on va y remedier bientôt le monsieur de la technique du cabinet et moi. Bref, pour vous acheter une robe, des chaussures, réserver un spa sympa ou trouver un bon fleuriste, c’est par ici, et sur la photo notre tenue de témouine folle préférée en manteau Manoush et jupe Tara Jarmon ultra décoordonnés (message subliminal).

C'est par ici !