Qu’est-ce que j’achète comme ssaussures à mon fils?

J’ai deux fils, pas de filles, et la société dit qu’on ne peut pas mettre de paillettes ni certaines couleurs très codifiées sur un garçon (cette fois-ci, on ne pourra pas dire que c’est moi qui fait des fixettes hein) (ya des tabous point). Alors je cherche des choses qui m’amusent, autant qu’elles peuvent amuser mon...
C'est pas fini !

Au secours, je veux encore des santiags.

Voici mon coup de coeur de la dernière fashion week parisienne printemps-été 2018. Des bottines Chloé. Des santiags, encore. Encore, parce que j’en ai 3 paires dans mon placard et que j’aime ces bottines de cow-boy à bout pointu depuis super minotte. À 7 ans, j’ai tanné ma mère pendant des jours pour avoir une paire de…
C’est pas fini !


Où trouver la plus belle collection de sneakers (au monde) ?

Ou comment je n’ai pas vu le défilé Chanel. C’est bien la première fois depuis des années que je n’assiste pas à ce spectacle qui me régale tant. Il m’est arrivée une mésaventure absurde qui, si elle ne reflétait pas une réalité glaçante, serait juste une bonne histoire à raconter : je me suis fait arrêter…
C’est pas fini !


Sophia Webster pour Puma

La mode et le sport s’aiment. Ils sont faits pour s’entendre, en vrai, ils prêchent pour la même paroisse : celle de nous habiller pour qu’on ressemble aux moines de nos rêves. Le mariage de la mode et du sport, c’est une union salutaire. Ils luttent activement contre un sacro-saint précepte judéo-chrétien qui enfonce la…
C’est pas fini !


Le shoesing idéal de la femme enceinte

Comment se chausser quand on est un baleineau ? Question éthologique suprême. Les contraintes sont nombreuses : pas de talons hauts (ou alors il faut vraiment avoir un mental d’acier), pas de chaussants étroits, pas trop de zips ou de boucles pour les enfiler (arrive un moment où on ne peut guère plus attraper ses pieds),…
C’est pas fini !


Christian Louboutin: le nude n’est pas forcément rose clair.

J’avoue, j’utilise le mot nude comme synonyme de rose clair. Promis, j’arrête. C’est tellement ethnocentré ma parole que j’en ai honte. En mars 2016, Demna Gvesalia chez Balenciaga s’était pris (et à juste titre) une volée de bois vert  parce seules des mannequins blanches défilaient sur son podium. La mode s’en était émue. Une saison…
C’est pas fini !


Amélie Pichard en hommage à Twin Peaks

Mon coup de coeur du mois de juin (et on est le 1er, voyez ma vie). Les escarpins d’Amélie Pichard (notre chouchoute internashionole, autant pour ce qu’elle a à dire sur la vie, les shoes, le meufisme que pour ses pompes délirantes) qu’elle a créés en hommage à Twin Peaks. The série de la mort…
C’est pas fini !


WANTED: Les zizis (pas sexuels) de -M-

C’est la Wax. De toutes les matières, c’est -M- qu’on préfère. Le chanteur sort un nouvel album, Lamomali, aux influences africaines. Pour fêter ça, il s’est associé avec Repetto pour lancer le fameux derbie Zizi (conçu à l’origine pour Zizi Jeanmaire et rendu célèbre par Gainsbourg) dans des imprimés Wax. Tissu hollandais et pourtant si africain….
C’est pas fini !


10 mocassins pour envoyer du bois.

Trêve de plaisanteries. Passons aux choses sérieuses. Parlons shoes. Pensons shopping. Puisque le mocassin a fait basculer le monde du côté preppy de la chose, que c’est l’Incontournable de 2017, la ballerine-des-années-10, j’ai rencontré pour vous les 10 plus belles paires de la saison et je les ai interviewées. Si si les chaussures peuvent parler….
C’est pas fini !



10 boots à fleurs

Vous ne le savez peut-être pas encore mais le monde de la bottine tremble. La sacro-sainte tatane de l’hiver en cuir noir est en train de se faire remplacer par la couleur et les motifs. Grand 1 parce que rayon prêt-à-porter, les propositions se simplifient. Une belle silhouette, bien équilibrée, faite de beaux basiques avec coupes orchestrales vaut mieux qu’une créativité sans foi ni loi, composée de pulls à trois manches qui oblige à une consommation excessive de vêtements. Du coup, la fantaisie peut éclore sur les accessoires et accessoirement… à nos pieds (hinhin)(le docteur est un chat)(une chatte)(qui retombe toujours sur ses pattes). Grand 2, parce que c’est plus simple d’acheter des pompes (au moins la taille de notre fessier n’entre pas en jeu). Grand 3, parce que c’est embellir son quotidien sans se prendre la tête (au pire, on change). Bref, la morale de cette histoire c’est que, pour cet hiver, comme pour l’été prochain et l’hiver d’après et l’été encore d’après et vous m’avez comprise, les bottines imprimées de fleurs s’imposent comme une révolution positive. Tapissant d’espérance un océan de grisaille.

C'est par ici !


Entrez dans le labo (des nouveaux créateurs)

Botoxés à l’optimisme, de jeunes et beaux chausseurs se lancent dans l’aventure de la création de leur marque. Une folie mais un indispensable geste car un monde rempli d’idées neuves est toujours plus exaltant. Même si c’est dur de monter sa boîte, surtout dans les chaussures. Essentiellement parce qu’il faut avancer tous les frais: pour faire fabriquer les prototypes d’une part. Puis, quand on a réussi à vendre aux boutiques-revendeurs, les frais auprès de l’usine pour faire produire les commandes. Alors quand le client ne paie pas ou que l’usine vous laisse tomber trois semaines avant la livraison en boutique: ça donne une idée de la quantité de litres de sueur produit par tous les jeunes entrepreneurs du secteur (et du monde oui oui). Parfois, ils ont les reins solides (comme disait cette pub mythique et tellement misogyne), parce qu’ils sont déjà sous contrat avec de grandes marques dont ils dessinent les collections. C’est le cas de Fabrizio Viti pour Louis Vuitton ou David Beauciel chez Balenciaga. Pour les autres, l’important avant tout est de faire connaître leur travail, histoire de devenir bandant pour les acheteurs et leurs clients adorés. Découvrez les 10 nouvelles têtes auxquelles on croit beaucoup au cabinet et qu’on ajoute sur notre ordonnance sans hésiter.

C'est par ici !


Retrouver la banane!

Je n’ai pas de solution miracle pour changer le monde et le rendre plus lumineux (à part faire disparaître tout bonnement et tout simplement Trump)(ou transformer le cerveau humain pour que la notion d’extremisme soit radiée à jamais)(ou demander à Anne hidalgo de repeindre tous les immeubles parisiens dans des couleurs différentes (remarque de mon fils de 6 ans)), mais j’ai des idées rapides à mettre en place pour que notre nos lèvres se soulèvent légèrement en forme de sourire à chaque fois qu’on baisse les yeux. Pour faire court, je propose qu’on s’adonne aux sneakers rigolotes. Des hip, des hop, des clins d’oeils, des smileys, des fleurs, des voyages, le monde comme on l’idéalise… à nos pieds. Ya du très cher, ya du cheap, vous devriez trouver de quoi embellir vos lundis matins, vos samedis en ville ou vos dimanches chez la belle-mère. Souriez, vous êtes bien chaussés!

C'est par ici !