C'est l'or !

Quelques petites envies dorées qui nous font craquer pour cette fin d’année (scolaire). Des envies solaires, qui font du bien avant de bientôt nous quitter. D’ici une semaine, j’activerai le mode déconnexion et on se retrouvera fin août. Je vous embrasse (une fois n’est pas coutume)(je suis chat sauvage que voulez-vous) et je vous remercie intensément de l’accueil que vous faites au blog tous les jours. Pour vos mots, vos commentaires intelligents et bienveillants. Et je suis super heureuse que cette nouvelle rubrique « bien dans mes pompes » (mon dernier post) vous plaise autant ! En attendant, vous savez comment ça marche :

C'est par ici !

Bien dans mes pompes #1 : Annabel Winship.

Comment font les autres pour être heureux ? Une question que je me pose souvent. J’ai décidé d’aller demander à des gens biens, créatifs, entrepreneurs et plein d’énergie de nous refiler leurs tuyaux. Pour ce premier numéro de cette nouvelle rubrique du blog, on commence par une créatrice de chaussures (of course) que vous adorez,…
C’est pas fini !



Des nu-pieds à mettre dans sa valise.

ALLez ZOU, c’est vraiment la dernière ligne droite pour s’offrir (en soldes) des sandales et des nu-pieds pour partir en vacances. On vous a fait une petite sélection autour du thème des Massaï, car qui dit Afrique, dit contrées lointaines, dit soleil, dit farniente, dit rien foutre, dit fous-moi la paix, dis va te faire cuire un oeuf, dis je te le ferai à la rentrée ton job, dit y-a-plus-personne, dit demande à quelqu’un d’autre, dit si tu savais comme je m’en cogne le coquillage, dit n’oubliez pas les glaçons hein, dit je crois que j’ai pas fait plus de 20 pas aujourd’hui, dit on va se baigner, dit passe-moi la crème solaire, dit embrasse-moi, dit fais-moi l’amour, dit, bon, oups. Voyez l’état d’esprit quoi. (sandales de rêve à gauche : Valentino)

C'est par ici !

Faire un troisième enfant.

Voilà, surprise! Nous attendons une petite fille pour cet automne. (On hésite encore pour le lama)(c’est qu’il faudrait déménager)(« cherche 4 pièces à Paris avec possibilité de fourrage »)(aïe) 3 enfants. 3. Je vous avoue, je commence à peine à réaliser mais je m’épate moi-même. Oh je le voulais ce pti troisième. Je l’ai mûri, désiré et…
C’est pas fini !



N'est-ce pas, drille ?

Ce titre, mon dieu. Oui, je suis fatiguée, je n’en puis plus, je travaille nuit et jour en ce moment (et je déteste trop travailler). Je fais des blagues à 2 centimes (même plus 2 francs). j’ai trois post dans les tuyaux tous mieux les uns que les autres (un méga scoup, un méga concours et une méga interview) et je n’arrive même pas à les finaliser pour les publier. La dernière ligne droite avant les vacances est toujours un abîme d’angoisse chez moi. Grand 1, parce qu’il faut que tout le boulot rentre avant le départ, Grand 2 parce que les enfants partent en vacances en juillet et que me retrouver sans eux pendant 15 jours est source infinie de joie (mère indigne) mais aussi de manque, Grand 3, parce que c’est la trêve avec ma psy et que j’ai l’impression que je vais mourir. (ça fait longtemps que je vous dis que je suis folle hein)(prenez pas cet air surpris). Bref, pourquoi je suis là déjà ? Ah oui ! Avec le docteur Tiphaine, on a pensé qu’une tendance spéciales espadrilles (vous venez de comprendre le jeu de mot du titre)(je sais), ça vous donnerait l’occasion parfaite d’un achat compulsif, exutoire idéal à l’angoissante approche des vacances. Cependant, si vous êtes saine d’esprit, vous serez aussi ravie de découvrir, à tous les prix, les plus jolies déclinaisons de ce classique de saison devenu en quelques années star parmi les stars des looks d’été.

C'est par ici !


Et le mariage dans tout çà?

Voici tous pleins d’idées last minute pour les folles qui ont prévu de se passer la corde au cou cet été où les cinglées de copines qui ont décidé d’y participer. Quoi, je vous choque ? C’est vrai, je n’ai pas la bague au doigt et très bizarrement – enfin, j’ai constaté que j’étais à contre-courant du rêve des filles en général – je n’y tiens pas plus que çà (alors que j’ai des enfants oui oui). Je n’aime pas les conventions, je n’aime pas trop la lumière (être le centre d’un tout me terrifie) et je suis un esprit ultra libre. Point n’est besoin pour moi de crier mon amour au monde entier, du moment que moi, je sens où je vais. C’est bizarre, hein ? Vous me trouvez archi pas romantique, mais avez-vous déjà remarqué que ce ne sont pas les femmes qui sont romantiques mais les hommes ? Mais si réfléchissez. Je sais que je dis des trucs absolument choquants ou fascinants et qu’il n’y a pas de commentaires dans cette rubrique… Je suis aussi embêtée que vous, on va y remedier bientôt le monsieur de la technique du cabinet et moi. Bref, pour vous acheter une robe, des chaussures, réserver un spa sympa ou trouver un bon fleuriste, c’est par ici, et sur la photo notre tenue de témouine folle préférée en manteau Manoush et jupe Tara Jarmon ultra décoordonnés (message subliminal).

C'est par ici !

PsyShoe #3 : Passer sa vie à s’excuser.

S’excuser d’être là. Vous le connaissez bien celui-là hein ? Je suis sûre. Moi, ce syndrôme est mon frère ennemi. Je passe ma vie à m’excuser d’avoir de jolies chaussures. Mais aussi une jolie robe. Et puis encore, de travailler dans la mode et surtout d’être heureuse dans mon quotidien et de réussir à gagner ma vie plutôt…
C’est pas fini !



Le meilleur des soldes

C’est simple, je n’ai rien acheté cette saison. À part cette paire de sandales rose que je vous ai fais gagner lors du concours Tila March (et à laquelle j’ai eu droit aussi). Envie de rien, besoin de tout mais heureuse comme çà. C’est dégoutant pour ces braves gens du commerce, mais que voulez-vous on ne va pas se forcer. Alors pour cette session de soldes qui a commencé hier (HEIN QUOI?)(j’ai même dit au docteur Tiphaine qu’elle yoyotait avec son sujet soldes)(mea culpa j’ai dit après), on a décidé au cabinet de se concentrer sur les meilleurs basiques à acheter en soldes. Pas de fioritures cette année, mais plutôt de l’achat utile dont vous allez profiter durant les 15 prochaines générations (bah oui) (avec toutes ces crèmes chimiques qu’ils font, il y en a bien une qui va finir par marcher). Des Church’s en soldes, des baskets Saint Laurent, des bottes Sorel de neige (vous allez écarquiller les yeux), des shoes dorées, léopard, bleue électrique : rien que du méga utile dans un monde pourtant futile. Vous m’en direz des nouvelles.

C'est par ici !

L’AstroShoes du Cancer

Bienvenus dans notre nouvelle rubrique sur le blog : l’horoscope de la shoes. Chaque 21 du mois, découvrez votre astroshoes: faut-il mieux miser sur des escarpins ou des sandales pour réussir sa vie ? Si vous portez des compensées, est-ce que vous décrocherez ce nouveau job ? les runnings ont-elles la cote dans le couple ? Les nu-pieds feront-ils triompher…
C’est pas fini !



Les mules-mocassins-mules (mocassins)

Je sais, vous allez hurler, dire que je déconne complètement, que je suis barrée loin dans le monde des filles de la mode. Mais je vous jure, Marie-Thérèse-ne-jurez-pas, que les mocassins-mules… c’est cool. C’est encore un répulsif à homme (et donc à filles-de-bon-sens) mais ça vous a un petit côté garçon manqué négligé qui, personnellement, m’affole le bout des tétons. Pardon. Je sais bien que ça peut donner des horreurs. Qu’il faut travailler son style à mort. Pas de relâchement : tenue impeccable, limite golden boy ou jeune fille sage demandée. Mais au pire, si jamais vous décidez d’abandonner après plusieurs tentatives infructueuses (ou humiliantes) (les ignorants peuvent être méchants), vous aurez les plus beaux chaussons que votre parquet n’auront jamais connus. (sur la photo : un jean Paul & Joe et des mules imprimées Mellow Yellow)

C'est par ici !

Mes ballerines préférées viennent de Minorque

Vous, vous aimez Repetto ? J’aime les modèles, la marque et tout ce qu’elle véhicule, mais le tout ne colle pas à mes pieds. J’y suis mal. Vous allez me dire, tant mieux, les ballerines, c’est fini. Oui, c’est vrai, les ballerines ont connu leur âge d’or il y a quelques saisons et ont laissé…
C’est pas fini !