On a retrouvé Blanche-Neige

blanche-neige

– Esclave du miroir magique, accourt du plus profond des espaces, par les vents et les ténèbres, je te l’ordonne, parle !

– Que veux-tu ma Reine ?

– Miroir, gentil miroir, dis-moi dans le royaume qui est la plus belle ?

– Dame la Reine, vous êtes la plus belle mais Blanche-Neige l’est mille fois plus que vous.

– Quoi ! Tu n’as pas honte le Miroir, tu te prétends gen-til !

– Mais ma Reine, vous me l’avez demandée.

– Et quelles sont tes critères Môsieur Miroir ?

– Baaah, elle est bien plus jeune que vous ma Reine, non ?

– Ce que tes critères peuvent être old school mon pauv’ vieux, on rêve.

– AH, ce sont les critères habituels. Sinon, ses chaussures envoient du bois  ma Reine.

– Et non les miennes ?

– Carrément ma Reine.

– Alors ! Dis que nous sommes belles chacune à notre manière Miroir au lieu de nous mettre en rivalité depuis des siècles !

– J’aimerais ma Reine mais ce ne sont pas là les règles de ma société.

– Pour quelle société travailles-tu Miroir ?

– Je suis le reflet de la société des humains.

– Miroir, dis-leur qu’ils arrêtent de monter les femmes les unes contre les autres en les comparant sur des critères stériles. Dis-leur que les femmes ont bien mieux à faire. Dis-leur qu’on peut transmettre dans la joie, comme ici, devant toi, ma petite Blanche-Neige et moi.

Merci à Marieke et sa fille Lana croisées ce matin dans la rue des Abbesses. À leur inspirante complicité mère-fille !

(et hasard fabuleux, je les ai croisées le lendemain dans le Marais. La fille portait encore ces babies à faire tomber une gamine de 39 ans de son tabouret de bar, et la mère avait troqué ses mules contre une hallucinante paire de Santiags noires, grimpant haut sur la jambe) (de lointaines cousines, pour sûre).

J’ai besoin de followers pour fanfaronner auprès de mon ex. Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *