Vivre en jogging ?

GUCCI-SS18-JOGGING

Au défilé Gucci avant-hier, il y avait cette silhouette.

Et si on peut papoter une petite minute, laissez-moi vous dire le fond de ma pensée :  je nous sens re-vivre en jogging dans un avenir pas si lointain. Les marqueurs pointent dans la même direction.

Comme ce modèle de notre enfance 90’s en nylon brillant et sonore. Peut-être pas celui-là exactement, qui reprend les codes d’un folklore ancien et familier (c’est tout le talent d’Alessandro Michele, le créateur de Gucci), mais des modèles à l’ergonomie et au design contemporain.

Moi qui travaille dans la mode (et possède donc un décalage avec le reste du monde), j’ai envie d’un jogging cool et coloré, autant pour le fun que pour le confort.

Ne montez pas sur vos grands chevaux. Et imaginez la mode du futur. Un jour, la fonctionnalité des vêtements aura pris la même importance que leur esthétique. Aujourd’hui, les vêtements sont fragiles, lourds, ils s’usent vite, ne sont pas faciles à laver…

Quand j’interroge les décrypteurs de tendances des bureaux de style, comme Nelly Rodi par exemple, ils ne parlent que de ça : des recherches intensives que mènent les marques en matière… de matières justement. Ou comment les grands équipementiers ont même des labos de recherche intégrés.

La morale de cette histoire ?

Ça remettra tout le monde au même niveau, la banlieue et les branchés, les filles comme les garçons (je rêve d’un monde où les femmes ne seront plus obligées de mettre des talons et des fanfreluches pour réussir).

Et la mode sera morte ? Mais non, elle sera affaire de sensations.

J’ai besoin de followers pour fanfaronner auprès de mon ex. Partagez :

3 commentaires

  1. Gaëlle - 23 septembre 2017 - Répondre

    Ah oui en effet, mais non non non… Ca ne va même pas à cette fille longiligne alors j’ose pas imaginer sur une nana lambda !!! La seule option, et d’ailleurs c’est ce que font les jeunes sur qui il a piqué l’idée, c’est de porter la veste seulement (c’est rassurant d’ailleurs, ça veut dire qu’il leur reste quand même un vague sens esthétique :-D ) En total look c’est absolument impossible, non ?
    C’est probablement un signe de l’âge, mais toute cette mode « ugly … » , je bloque… Je veux dire que dans les 80’s ou 90’s, quand on portait nos fringues, c’est parce que c’était la mode et qu’on trouvait ça chouette, pas délibérément parce qu’on trouvait ça moche… Vaste débat…

  2. Clao - 25 septembre 2017 - Répondre

    Aïe, comment dire ? Le pantalon je n’y crois pas. La veste est déja dans la rue elle !
    Dans les 90ies, enfin vers la fin, déja on ne jurait que par les vestes de « survêt » (mon fils de 9 ans a découvert ce mot cette année dans la liste des vêtements à prévoir pour les sorties voile !) des Adidas, des Tacchini etc. Plus tard, les vestes se vendaient parfois tellement cher qu’on se disait qu’effectivement c’est bien ça qui partait des rayons ! Acheter la pantalon seul ne se faisait pas : on la portait avec un jean. Aujourd’hui, les pantalons sont fittés voire skinny et le haut peut alors se permettre d’être volumineux (observé sur mon ado, ça: la rue j’y vis bien moins qu’avant, je vieillis…).

  3. Naomi - 27 septembre 2017 - Répondre

    Salut Mathilde ! (Ouaiiis, je sais, ça fait une BLINDE de temps… T’en es où de ton projet d’ailleurs ?..)
    En voyant d’abord la photo j’ai eu un mouvement de recul de visage (avec le gras du menton qui s’écrase sur le cou, type pigeon choqué). Puis j’ai lu ton article. Puis j’ai re-regardé la photo. Puis je me suis souvenue de mes pantalons préférés début 2000 ; des trucs en matière synthétique qui bruissaient quand je marchais, ma mère avait les mêmes, je les portais avec des semelles plateformes, ouais, dit comme ça ça fait pas jojo je sais. Et ça l’était pas, je pense. MAIS, s’habille-t-on toujours pour faire du beau ? Bah non. Enfin je crois pas.
    Morale : j’aime bien, je suis prête, je m’y apprête.
    (Je vois bien un jogging coloré avec une blouse en dentelle col victorien et des mocassins à mors, puis des grosses BO clips dorées…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *