WANTED : des baskets Gucci.

gucci-shoes-sneakers-shooooes

Ralala, vous allez gueuler.

Le truc dont j’ai le plus envie sur Terre maintenant (à part manger du sucre) (mais je n’y ai pas droit rapport au polichinelle dans le, bref), ce sont des baskets blanches avec des fleurs et les armoiries de Gucci tatouées sur les flancs (ET le petit noeud bleu à paillettes à l’arrière)(mulotez sur ce lien pour les admirer)

Des trucs drôles et cools et poétiques et vintage à la fois.

Des chaussures effrontement intitulées « basket » qui coûtent 575 euros. Le prix d’une paire de Church’s en somme ? (ahum)(mon mec n’a pas du tout compris cet argument)

J’en conviens, la réaction normale serait d’être profondément outré. Vraiment! Ces géants de la mode, ils nous prennent soit pour des manufactures de billets soit pour des imbéciles sans jugement. C’est qu’un truc de snobinard.

En fait, il y a un malentendu de vocable : ce ne sont pas des baskets au sens où on l’entend (fabriquées en Asie par des ouvries sous-payés, parfois mineurs), ce sont des souliers en cuir réalisés (plus ou moins) à la main, (plus ou moins) en Italie par des artisans spécialisés. Je dis plus ou moins parce qu’on n’est pas complètement dupe non plus. Ces souliers empruntent les atours d’une sneaker alors qu’ils sont loin d’en être. L’habit ne fait pas le moine.

Comprenez la pirouette dans la tête qu’il faut faire ? Plutôt que de s’acheter des derbies avec semelle en cuir, on s’achète des sneakers avec semelle en caoutchouc.

Plutôt que de rêver Church’s, on fantasme Gucci.

(Vaste programme, j’en conviens)

(et mon mec qui perd pas le nord face à cette argumentation : mais la semelle, elle se salit!)(oui bon, ça se nettoie avec un démaquillant bio non?)

Mais comment ça, quand même, pour une paire de baskets, le Doc a craqué… Mais, est-ce que vous n’allez pas les mettre tous les jours ? Les rentabiliser comme jamais vous n’avez rentabilisé une paire de chaussures ? Est-ce que vous ne serez pas heureuse chaque seconde de chaque minute de chaque heure vécues ensemble ?

Tout ça m’évoque l’étrangeté des circonvolutions du désir.

J’ai constaté au fil des années que les femmes étaient capable de s’offrir pour des sommes faramineuses (ou de se faire offrir pour un anniversaire exceptionnel) une paire de chaussures ultra haute, ultra habillée – type des Louboutin – qu’elles ne mettront qu’une ou deux fois dans leur vie. Et quand il s’agit de choisir le modèle qui les accompagneront 243 jours sur 365, elles revoient tout à la baisse, parfois avec un budget vraiment dérisoire. Mais pourquoi, justement, est-ce que ce n’est pas sur les chaussures qu’on porte au quotidien qu’on balancerait toutes nos économies ?

Parce que le désir.

Le désir nous pousse à des actes fous et déraisonnables.

Une paire de bottines à grosse semelle pour les jours de pluie, c’est chiant, un escarpin de déesse, c’est bandant.

Encore cette image de nous projetée dans le miroir de nos fantasmes. Passer de l’autre côté histoire de rencontrer, ne serait-ce qu’un instant de vie, celle qu’on voudrait être. Mince ou drôle pour les unes, sexy ou puissante pour d’autres.

Et si la solution, c’était le compromis entre cette fille fantasmée et celle qu’on se traîne au quotidien ?

Et si on trouvait des chaussures tout aussi bandantes mais mettables ?

Et si on décidait de mettre déraisonablement de l’argent dans une paire raisonnable?

Moi, ce serait ces baskets Gucci.

Et vous, ce serait quoi ?

J’ai besoin de followers pour fanfaronner auprès de mon ex. Partagez :

11 commentaires

  1. christine Zaghdoudi Collin - 21 septembre 2016 - Répondre

    les dolce et gabbana à fleurs et fourrure ou les casadei avec plein de strass…baskets bien sûr..les casadei j’ai attendu qu’elles soient en solde car 675 euros pour des.. et puis les soldes ont débuté quand j’étais en vacances sans internet et pfuiiit il ne reste que des 36 ..italien ;;et malgré mon diabète et mes 58 ans de respectabilité j’envisage de me couper les orteils un peu car 36 italien ça fait 37 et je fais du 38..je te comprends à fond et achète les..Ton époux et surtout futur père ne voudrait pas que l’enfant naisse avec les éperons Gucci tatoués ..or envie de femme enceinte non satisfaite on sait ce que ça donne..et des baskets on les mets tout le temps et là je crois que moi aussi j’en ai envie..fort fort

    1. Dr Shooooes - 21 septembre 2016 - Répondre

      @christine Zaghdoudi Collin Je fais directement passer ton message à mon mec ;)
      Par contre, je ne recommande pas d’acheter des chaussures trop petites, non tu ne les mettras pas ! Fixe ton viseur sur un autre objectif héhé. bises

  2. Gaëlle - 22 septembre 2016 - Répondre

    Bah je vais te dire, je suis on ne peut plus d’accord avec ton argumentation.
    La preuve, c’est qu’au fur et à mesure, je revends toutes (presque) mes shoes qui ne sont pas pour la vie de tous les jours, particulièrement quand le talon est trop haut. Les souliers, c’est bien sous vitrine dans les musées, pas à la maison. Cet argument n’est bien sûr pas valable pour celles qui savent trotter toute la journée en talons de 10, elles savent amortir ces achats, pas moi.
    Donc banco pour les baskets hors de prix. Le seul bémol en ce qui me concerne, et je me suis fait la réflexion pour une paire de baskets Eugène Riconneaus made in France que j’ai (chères mais moins que les Gucci), c’est que, quand la semelle est morte d’être trop portée, ben tu ne peux pas aller chez le cordonnier pour lui donner une seconde vie. C’est foutu. Et ça, ça me fait quand même de la peine.
    Donc c’est pour tous les jours mais tous les jours non plus, rapport à l’usure.
    Désolée pour ce pavé…
    Bises !
    PS : elles sont canons, ça y est je me fais un filme :-)

    1. Dr Shooooes - 22 septembre 2016 - Répondre

      @Gaëlle Oui, il faudrait pouvoir faire re-caoutchouter la semelle… Un business à suggérer à un entrepreneur ?? Nan mais seriously ! :) bises

      1. Clao - 28 septembre 2016 - Répondre

        Oh oui un resemelage de baskets ! J’en ai une paire en daim de baskets/bottines avec un talon compensé (oui je sais la description est chelou) dont la coupe est parfaite, élance bien la jambe, avec des jolis lacets et tout et tout, mais la semelle tire la gueule : le talon est mort et l’avant est bien fin :-( Le reste de la chaussure est NICKEL ! Ça me fait mal au cœur de les jeter, j’ai envie de tenter un tour chez le cordonnier, voir s’il ne peut pas au moins faire qqch pour le talon :-(

  3. F - 22 septembre 2016 - Répondre

    Perso, les golden goose! (je prends toujours celles qui ont l’air le moins abimé, merci.)
    C’est un investissement génial, en fait. Au début, je trouvais ça dingue de mettre 300 euros dans des baskets. Au final je les porte 6jours/7 et une paire me dure en général 2/3ans. Le meilleur c’est qu’à côté je n’achète (presque) pas d’autres chaussures, car j’aime être bien dans mes baskets. Donc le budget chaussure par an est finalement assez raisonnable. L’inconfort vestimentaire c’est un peu mon némésis, je peux pas travailler correctement dans un jean mal coupé ou dans des talons qui m’explosent le pied. Donc voilà, je suis 6j/7 dans des chaussures confortables, de qualité, et en plus canons et mes pieds (et par conséquent, moi) sont heureux, amen.

    1. Dr Shooooes - 22 septembre 2016 - Répondre

      @F Voilà, tu es l’incarnation vivante de mon post de blog :) merci beaucoup, tu voudrais pas me faire un mot écrit pour mon mec, histoire qu’il comprenne mieux ? (Anyway, c’est mon argent, j’en fais ce que je veux hein) ;)

  4. Juliette Iocha - 22 septembre 2016 - Répondre

    ah lala….ben moi je dois dire que depuis que j’ai 13 ans je rêve de basket No Name ou de vraies Creepers…les jumelles quoi! Je crois que ton post est en train de me convaincre de m’offrir d!ès que je le pourrais les shoes de mes rêves parce que je me rends compte que je fonctionne au coup de coeur et à l’usure…donc j’ai peu peu de chaussures mais celles qui m’ont tapé dans l’oeil et du coup je les porte tout le temps et quand elles sont usées et fichues je pleure car je mets un temps fou à re-coup de foudriser (n’ayons pas peur des mots)…et je suis tenace, je me suis retrouvée devant un par terre de No Name méga en solde cet été, les seules qui était à ma taille (41 autant dire que j’achète rarement en solde…) n’étaient pas à mon gout…et je dois avouer aussi que j’adore les pompes mais plus il y a de choix plus je panique du coup quand j’en achète il faut qu’elle soient hyper adaptable à tous vêtements….bref je suis chiante, tellement que quand j’ose craquer , je n’ose plus et c’est mon mec qui me pousse, la bonne blague! et je suis d’accord pour le business du ressemelage des baskets, riche idée!!! et bien sûr j’adhère à cette paire de basket Gucci ;-)

    1. Dr Shooooes - 22 septembre 2016 - Répondre

      @Juliette Iocha Avec l’arrivée de mes enfants, le temps s’est accéléré de manière incontrôlable. Comme je travaille beaucoup, je n’ai pas de temps pour moi. Alors quand je suis dans un quartier loin de chez moi, dans une boutique que j’aime ou encore face à un produit dont j’aurais besoin, je ne tortille plus, je l’achète. Car quand j’en aurai absolument besoin : je ne pourrai plus y retourner ! Donc, bien d’accord avec toi : quand on voit une chaussure qui nous plaît autant la prendre là maintenant. Surtout si on n’est pas une acheteuse compulsive (personnellement je suis très loin de ça! lol). Et pareil, mon mec me pousse aussi tellement je réfléchirais des semaines entières sinon. Ce qui est aussi un moyen comme un autre de s’occuper l’esprit et d’évacuer le stress… Bref, bon bah vazy fonce quoi ahahaha. bises

  5. Clao - 26 septembre 2016 - Répondre

    L’argument imparable du cost per wear, je dis bravo Docteur ! C’est vrai qu’elles sont belles et être heureux(se) un peu tous les jours c’est nettement mieux, non ?
    C’est un peu vrai pour toutes les choses de la maison : autant s’acheter une bouilloire ou cafetière jolie, mais plus chère, qu’on aura sous les yeux tous les jours pendant des années… (Oui j’avoue, j’ai une cafetière de 13 ans d’âge et une infâme bouilloire moche achetée pour dépanner que je n’ai toujours pas trouvé le moyen de refourguer. Instant psy) L’utile au quotidien devrait être beau !

    1. Dr Shooooes - 27 septembre 2016 - Répondre

      @Clao Mais carrément ! Moins d’objets au quotidien mais beaux ! Après, quand on est habitué aux jolies choses (sans vivre non plus la vie de palace), on n’a plus du tout envie de truc cheapouille en plastoc. Et on consomme moins ! J’ai lu une fois que des gens de je ne sais plus où essayaient de vivre avec moins de 100 objets dans la maison. Tu te rends compte comme on est loin du compte… C’est un peu extrêmiste mais je me sens souvent dépassée par tous ces objets qui nous entourent… #instantpsy la suite ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *