Les chaussures du défilé Gucci printemps-été 2017

gucci-spring-2017-shoefie

Les filles au premier rang lors du défilé SS17 : toutes chaussées en Gucci !

Dans la fashion sphère, tout le monde attend les collections de Gucci d’un air entendu. Les rédactrices, les acheteurs, les clientes et les marques de « high street fashion » qui guettent le détail et la forme à copier.

Je sais que c’est le deuxième article d’affilé sur Gucci. C’est tout simplement révélateur du bug que la marque est en train de provoquer sur la mode et ceux qui gravitent autour de sa sphère.

Mais, force est de reconnaître que peu de maisons vous prennent ainsi par la main pour vous emmener au pays des merveilles. Chaque rencontre avec les créations sont un saisissement (d’effroi pour certains, mais un saisissement quand même).

Comme je le disais sur mon IG l’autre jour, Alessandro Michele est un artiste. De la trempe des John Galliano et Alexander Mc Queen. Avec tout ce qu’il y a d’emphase, de « en trop » et de fragilité.

Voici donc les chaussures du show car vous devez absolument être au courant pour appréhender le monde moderne avec lucidité. J’rigole pas.

Et en sus, ce qu’on en pense avec le Docteur. Qui est la même personne que moi, oui, c’est vrai. Mais on est plusieurs dans ma tête, ça fait tout mon charme.

gucci-ss17-latex-sandals

Numéro 1 : des sandales de star d’Hollywood toutes simples, AVÉ les chaussettes en latex.

C’est les esthéticiennes qui vont gueuler : plus besoin d’épiler avec cet effet seconde peau de poupée. Michele préférerait-il les femmes en plastique, voire gonflables ? (avec ou sans la bouche pour les fellations ?) D’ailleurs, à voir les mines cadavériques des mannequins, Michele nous préfèrerait-il… mortes ?

gucci-ss17-blue-red-white

Numéro 2: les escarpins à noeud, talon garni, ambiance Inès de la Fressange,  de fille super propre sur elle.

LE gimmick que tout le monde va reprendre, les trois couleurs tranchées bleu-blanc-rouge (tiens ça m’évoque un truc) (mais quoi ?) (impossible de mettre la main dessus).

gucci-ss17-loafer-cox

Numéro 3 : des mocassins à talon carré et grosse surpiqûre sur le dessus du pied.

C’est-i-pas le moment de ressortir nos mocassins Patrick Cox de la fin des années 90 ?! (les moins de 20 ans s’abstiennent de mettre le sourcil en accent circonflexe please).

gucci-ss17-bow-pearls

Numéro 4: son truc à lui qu’il adore Michele : les noeuds emperlés de Marie-Antoinette au bord du burn-out.

J’ai toujours adoré Chanel. Les noeuds, les perles, Coco. Oups.

gucci-ss17-socques

Numéro 5: des socques de japonaise même pas sexy (ce qui l’était pas déjà à la base), avec du rideau sur la plate-forme et de la fausse ballerine orthopédique sur le dessus.

Pour celles qui ont déjà un mec, vous êtes sauvées. Les autres, j’ai presque peur pour l’extinction de la race humaine… Mais ça en jette, y pas à tortiller.

gucci-ss17-chausson

Numéro 6: après les mules-mocassins, le, le, le… eh bien le chausson quoi ! voilà !

Là, on va droit dans le mur. On va s’isoler les filles. Le cauchemar du « Merde, je suis en chausson en pleine cour de récré » est en train de de venir aussi fashion que le plus improbable des trucs… comme, euh,… comme un gâteau sans sucre, ni gluten, ni chocolat, ni lactose.

gucci-ss17-sandals

Les mêmes sandales.

Mais.

Vous voyez ce que je vois ? AVEC des collants chairs.

C’était super interdit (sauf chez les asiatiques)(mais oui, vous aussi vous aviez remarqué?). Ça devrait plus l’être. On est des marionnettes que voulez-vous que je vous dise.

gucci-ss17-mocassin-compense

Numéro 7: des mocassins plateforme à la signature seventies, entièrement recouverts de strass et cabochons.

Au point où on en est, ce serait presque des basiques non ?

gucci-ss17-flowers-socks

Numéro 8: la plateforme minimaliste et immaculés dotées de brides avec une fausse chaussette en cuir à motif Le Petit Trianon de Marie-Antoinette.

Tiens 12:48, je vais déjeuner ! bisous.

Mais c’est beau hein, j’dis pas ça.

Découvrez toutes les images de la collection sur Vogue Runway.

Savez-vous que partager réduit l’apparition des rides et ridules ? Essayez :

11 commentaires

  1. elsa - 23 septembre 2016 - Répondre

    La VACHE!
    Ya du génie, mais il est gratiné, il faut le reconnaitre.
    Je suis prête à tout, mais la 5, le mélange La Halle au chaussure et couleur taupe plus très fraîche, alors là, je dis non.

    1. Dr Shooooes - 24 septembre 2016 - Répondre

      @elsa Au moins, il se passe quelque chose n’est-ce pas… ça fait toujours du bien de voir des choses amusantes,des démarches artistiques qui ne soient pas affectées totalement par le marketing !

  2. Naomi - 23 septembre 2016 - Répondre

    Hahahahahahahahahahahahaha !!! J’ai trop ri.

    Ah tiens, 20h45 ! Déjà ! Bon ben c’est l’heure de ma série.

    BISOUS

    PS : C’est chouette, mais c’est le bowdel.

    1. Dr Shooooes - 24 septembre 2016 - Répondre

      @Naomi bon bah bisous hein ! ;)

  3. Clao - 26 septembre 2016 - Répondre

    Donc en front row, les compensées n’étaient pas du défilé ? What ?
    Bon je prédis les 1 pieds nus sur red carpets :-)

    1. Dr Shooooes - 27 septembre 2016 - Répondre

      @Clao Les chaussures ne sont pas encore fabriquées, du coup les filles du front row se tapent les vieilleries automne-hiver 2016 :))
      Les 1 ! Tu as raison, valeur sûre de Red Carpet…

  4. virginie/mode9 - 26 septembre 2016 - Répondre

    T’as bien fait de t’attarder sur les pieds parce que la GUEULE DES FILLES ah ah un défilé de freaks. Moi ça m’a fait penser à des gamines un peu geeks qui se seraient déguisées avec les fringues de leurs mères/grand mères/arrières arrières grand mères, non ? Et oui bien sur les Patrick Cox (les miennes étaient en satin) :-)

    1. Dr Shooooes - 27 septembre 2016 - Répondre

      @virginie/mode9 Oui ce sont des gamines… Mais il y a un truc morbide vraiment dans ces défilés… Le type n’aime pas les filles, ok, mais là… J’avais eu la même impression chez Rochas la saison passée : ultra blanche (même les métisses), ultra maigre, maquillée avec des cernes accentuées, c’est quoi le message sinon « vous êtes belles, mais surtout quand vous êtes mortes ? ». Bon, c’est peut-être une position post-punk ? lol

  5. tilde - 27 septembre 2016 - Répondre

    Les 6, ce sont les chaussons qu’il met dans son hopital psychiatrique, non ? :p
    Faut pas qu’ils s’embêtent à faire du See now-buy now de toute façon ils ne les vendront pas ! On pourrait presque toutes se les faire en DIY ;)
    Sur ce, je vais mettre mes gouttes pour les yeux ! :D

    1. Dr Shooooes - 27 septembre 2016 - Répondre

      @tilde Qu’est-ce qu’il doit être chic son hôpital psychiatrique, tu imagines ? :) Au lieu des banquettes en skaï, des canapés Chesterfield en velours rose, pas de lino mais des parquets en marqueterie, des tableaux anciens à la place de coquelicots en croûte… Comme quoi, on peut rendre glamour tous les lieux avec Gucci lool

  6. Gaëlle - 12 octobre 2016 - Répondre

    Bon alors c’est dramatique, j’avais pas vu tes derniers articles… Pourtant, celui-ci, il aurait dû me taper dans l’oeil ;-)
    C’est assez éclectique, comme collection, on ne peut pas vraiment trouver une ligne directrice, à part le côté barré des shoes. L’anti-thèse du défilé YSL (on peut redire comme ça, m’dame ? ou c’est toujours interdit ?) !
    J’avoue un truc : au début, vraiment, j’avais trouvé ça très Famille Tenenbaum mais rafraîchissant et même super chouette, dans son genre, mais là après plusieurs saisons, ça tourne en rond, pour que ce soit remarqué, ça doit être de plus en plus improbable, et je me lasse. C’est mal, doc ?
    Là où il a super cartonné, ce sont les mocassins siglés à talons. D’ailleurs dans les grands mags, quand tu as tous les corners des marques proches, tu en vois partout, même re-sucés chez Pradoche, c’est dingue !
    Et sinon, Patrick Cox, mouahhaahaha … Of course :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *