S’il ne devait en rester qu’une.

chanel-shooooes-london

Le monde de la chaussure tremble.

Est-ce que vous vous souvenez du film Demolition Man avec Sylvester Stallone ?

Ce film merveilleusement nul et savoureux à la fois où Stallone est propulsé dans le futur (2032) et se confronte aux progrès de la civilisation. Outre les toilettes auto-nettoyantes, le sexe qui se fait par casque audio, ma scène préférée est celle où Sandra Bullock invite Stallone au restaurant. Elle est dans le même état d’excitation que s’ils allaient dîner chez Nobu à Los Angeles avec les Beckham. Elle se met sur son 31. Stallone est assez ravi à l’idée de se faire un bon gueuleton après 70 ans dans la glace. On s’attend à un lieu de dingue. Quand la voiture s’arrête, Bullock exulte, Stallone déchante et nous, on reste pétrifié. Ils vont chez Pizza Hut. Sandra Bullock explique alors qu’il y a eu une guerre des chaînes de restaurant si sanglante qu’une seule enseigne à survécu.

Pas de bol, c’est Pizza Hut qui a gagné. Dans ce nouveau monde du futur, le mot restaurant est synonyme de pizza dégueu, mais transposez cette situation de monopole aux chaussures, et avec Chanel. S’il ne devait rester qu’une paire ? Et si les shoes de La Méthode Obama existaient vraiment et qu’elles étaient signées Chanel ?

La maison a décidé de remettre sur les rails du cool son fameux escarpin bicolore. Cette vedette du style Auteuil-Neuilly-Passy-tel-est-notre-ghetto échoué dans notre imaginaire à la case Never. Une chaussure lancée en 1957 par Coco Chanel qui cherchait un point final à sa petite veste noire. Quelque chose qui aille avec tout, et surtout avec chic. Coco l’aimait car le beige allonge la jambe et la pointe noire dessine un petit pied (marrant ce canon de beauté désuet…).

L’escarpin bicolore était l’unique et seul modèle à défiler lors de la collection automne-hiver 2015. Comme si au marketing chez Chanel, ils avaient dit « Bon, réunion les gars. On a de l’or en barre. On possède l’un des souliers les plus célèbres au monde. Il a une vieil odeur d’encaustique, personne n’en veut, qu’à cela ne tienne, on va le réanimer.  » Résultat ? Dans la brasserie Gabrielle, toutes les élégantes bohème portaient cet escarpin en cuir bc’beige avec la pointe de noir. Sur le moment, j’avais le sentiment de me faire manipuler. Encore cette impression qu’on décide à ma place. Qu’on va me faire adorer tout ce que je rejetais avant. Je ne suis plus une enfant, tiens, j’regarde pas. La vérité ? Je ne pouvais pas détacher mes yeux de ces souliers.

La ligne est belle, le talon carré de 5 cm est confortable… J’ai décidé d’essayer. Mon cher et tendre a immédiatement hurlé au scandale, il n’était pas prêt. Leandra Medine quant à elle, ne les quitte plus (en même temps son site s’appelle quand même, encore et toujours Man Repeller = répulsif à homme). Ces chaussures, ce serait comme d’appeler son enfant Dieu, Jupiter, Rio de Janeiro ou encore Magellan : c’est chargé. Mais les sonorités sont belles. On trimballe une sacrée casserole de poncifs (pour ne pas dire de vieilles rombières du 7ème) mais il faut reconnaître que ces chaussures sont d’une efficacité troublante.

Avec Camille, ma cousine-stagiaire (oui oui), quand les chaussures sont arrivées au bureau pour qu’on les photographie et que j’ai glissé mon pied dedans, on s’est regardé en état de choc. C’était évident, c’était exactement ce que Coco disait :« On part le matin avec une beige et noir, on déjeune avec la beige et noir, on va à un cocktail avec la beige et noir. On est habillée du matin au soir ! ». Ces chaussures étaient comme des caméléons. On allait passer l’après-midi à les essayer avec tout.

chanel-shooooes-&otherstories

Avec une robe marinière pailletée noire très « Chanel », check.

chanel-shooooes-stella-mccartney

Avec un jean banal et une veste de mec, check.

chanel-shooooes-chanel

Avec un pull lamé et une jupe midi kaki, check.

chanel-shooooes-burberry

Avec une chemise blanche et un trench, check.

chanel-shooooes-seventies

Avec une tête de monstre, une roue de scooter, un camion de la voirie et un look Seventies, check. (J’ai longtemps hésité, mais après tout, je ne peux pas mettre que le meilleur, vous finiriez par me percer à jour).

Aidez moi à devenir célèbre, ça fera plaisir à ma mère. Partagez :

29 commentaires

  1. Audrey - 22 septembre 2015 - Répondre

    je n’y croyais pas une seconde avant de voir les photos…effectivement, elles sont DINGUES!
    Tu es maintenant obligée de faire un nouveau post « inspiration copiée ou copie inspirée » pour qu’on puisse les trouver à moins de 2000€ et surtout, en stock ! :-) enfin je dis ça je rien !

    1. Dr Shooooes - 22 septembre 2015 - Répondre

      @Audrey Quoi, elles ne coûtent que 660 euros ! (ahahah je rigole)
      Des erstaz, mouais… il va falloir patienter un peu je pense… Mais ok, je relève le challenge !

  2. Géraldine - 22 septembre 2015 - Répondre

    Canon ce post ! Et canons ces photos !!!

    1. Dr Shooooes - 22 septembre 2015 - Répondre

      @Géraldine Rooo mais merci !!!!!

  3. Naomi - 22 septembre 2015 - Répondre

    Pfff non mais Mathilde, t’es vraiment trop canon. Chaussures de vieille bourgeoise endimanchée ou pas.
    Blague à part, moi j’adore, faut dire je suis un peu BCBG dans l’âme, peut-être parce que je suis née à la clinique de La Muette, enfin j’en sais rien, c’est une piste. Je crois que si je portais ça mon mec hurlerait à la figure du scandale (euh ?…) immédiatement, en effet. Mais attends, on s’habille que pour leur plaire ou quoi ? Eh bah nan les gars, sorry mais le monde a changé.
    Ces pompes, c’est un cadeau du ciel. Ce qui est drôle c’est qu’elles sont en même temps ultra classiques comme un très beau vieux prénom français (pour rester sur le fil de la métaphore), comme, euh, j’sais pas moi, Hermione, Nicéphore ou Alcidie, mais que, comme ces prénoms-là, elles savent se faire remarquer et jouer dans l’originalité.
    C’est tout gagné.
    Les photos sont super et j’ai un faible pour le jean et la veste de mec (d’ailleurs le jean, c’est un quoi ? J’en cherche un comme ça…) !

    1. Dr Shooooes - 22 septembre 2015 - Répondre

      @Naomi Des commentaires comme les tiens, j’en veux des kilos pour mon moral qu’est toujours en demande ahaha !
      Le jean c’est un Acné (que j’achète en soldes chaque année) et c’est le modèle POP ! Taille légèrement haute, 7/8 et coupe droite, il est génial. :) bise

      1. Naomi - 22 septembre 2015 - Répondre

        Hihihi, en plus c’est gratuit et surtout, écrit avec plaisir ! ;)

        Ahhh un Acne, tout le monde parle de leurs jeans et faut reconnaître qu’ils sont fantastiques portés… Je note pour les futures soldes !!

  4. Elli - 22 septembre 2015 - Répondre

    je dirais que ça passe avec un ensemble de jour mais pas du tout du tout pour sortir le soir (avec ton ensemble lamé ou autre)

  5. Michel Lehmann - 22 septembre 2015 - Répondre

    En regardant bien les photos et en lisant votre commentaire, je me dis que vous avez raison, ce talon carré de 5 cm est totalement craquant et son look suranné relègue aux oubliettes les So Kate de 120 mm ou pire les Hot Chick qui du haut de leurs 130 mm rendent la jambe fascinante comme l’a rêvé Monsieur Louboutin
    Non en fait je déconne, c’est moche et tue l’amour
    Mais ce ne sont que les propos d’un addict aux talons et aux pieds cambrés
    Vadé rétro satanas

    1. Dr Shooooes - 22 septembre 2015 - Répondre

      @Michel Lehmann Rooo Michel, c’est pas moche, c’est Pas sexy c’est tout :) enfin, c’est un sexy tout en retenu, pourquoi pas ? ;)

      1. Michel Lehmann - 22 septembre 2015 - Répondre

        Mais je dois admettre Mathilde que tout vous va à merveille, alors je ne peux que m’incliner devant tant de classe ;)

  6. Claire - 22 septembre 2015 - Répondre

    Tu m’as presque eue. Sauf que moi j’ai déjà l’air d’une bourgeoise coincée, donc avec cette paire d’escarpins, je suis sûre de me faire enfermée à vie dans le 16ème arrondissement, avec port de serre-tête écossais obligatoire. donc arrrgggl.

    1. Dr Shooooes - 22 septembre 2015 - Répondre

      @Claire Ahahah oui oui j’avoue qu’elles sont risquées…

  7. moiaussi - 22 septembre 2015 - Répondre

    Très sympa ta mise en scène, c’est drôle et enlevé.

  8. eveange66 - 22 septembre 2015 - Répondre

    Bon il faut bien dire que là, on est pas gâté : il existe tellement de modèles d’escarpins Chanel beige et noir mais « normal » quoi, sans cette espèce de bride qui, je vous l’accorde, fait terriblement mémère et moche !
    J’ai une paire d’escarpins Chanel, de vrais, trouvés sur Ebay US il y a 2 ans, pour très peu, une fraction du prix. Un peu trop grands, pointus et … importables tant le cuir est rigide et le bout trop pointu. Mais je les garde quand même au cas où….
    A noter que cela fait longtemps que de nombreuses marques font des escarpins, des ballerines, de ligne similaires. On peut donc en trouver des vintages ou pas, à commencer par Carel, ou Bally et j’en passe, il suffit d’aller voir sur Ebay (encore) France ou US ou encore Etsy. Ce modèle (mais pas avec cette hideuse bride) a été beaucoup copié, adapté … Il suffit de chercher un peu et vous trouverez une myriade de choix. Bon ok il y a l’original Chanel bien sur (mais sans bride, par pitié). Non sérieux, mais qui vous a envoyer un modèle pareil, c’est quelqu’un qui vous veut du mal !

    1. Dr Shooooes - 23 septembre 2015 - Répondre

      @eveange66 ahahaha ! Mais noooon je les aime vraiment ! Je regarde même du côté des ballerines maintenant, c’est dire… :)

  9. Caroline - 23 septembre 2015 - Répondre

    C’est peut-être parce que j’ai grandi dans un ghetto bourgeois, mais les chaussures de ma prof d’histoire-géo du lycée, je peux pas… Et puis, si jamais je pouvais (le cycle de la mode a des pouvoirs magiques), j’opterais pour des Carel, tant qu’à faire, pour faire tout comme ma prof.

    1. Dr Shooooes - 23 septembre 2015 - Répondre

      @Caroline Et bien moins chères les Carel !! Mais moins statutaires…

  10. Gaëlle - 23 septembre 2015 - Répondre

    Mouahhahahaha !! Trop forte, Mathilde :-)
    Pour moi, ces souliers, si t’as pas moins de 25 ans avec un style très fort à la Leandra, c’est mort (d’ailleurs, j’ai vérifié sur ton lien, elle ne porte que 2 fois les escarpins bicolores, à égalité avec les Chanel dorées de cet été, avec lesquelles je me sens plus d’affinités)(oui je me sens parfois des affinités avec des chaussures).
    Y’a quoi, 50 personnes sur Terre à qui elles doivent donner une super allure ? Tu as la chance d’en faire partie, mais certainement pas moi ;-)

    1. Dr Shooooes - 23 septembre 2015 - Répondre

      @Gaëlle Les Chanel dorée, je les kiffe grave. Mais il faisait 50 degrés à New York… Attendons de voir qui va vraiment porter ces shoes quand la bise de la demie saison sera venue. Et merci pour les compliments, je prends bien sûr ;) je suis une vraie fille, j’ai toujours besoin d’être rassurée !

  11. virginie/mode9 - 23 septembre 2015 - Répondre

    Déjà, suis en pleine réflexion métaphysique sur les ballerines Céline à talons carrés que tu m’en remets une couche avec les chachas (en même temps j’sais pas, mais je me sens plus d’affinités avec la Philo qu’avec la Coco qui ne portait pas très bien son nom, soit dit en passant, parce que coco elle ne l’était point. Plutôt du genre collabo ! hum). Mon point d’accroche est : « est ce bien raisonnable passé la quarantaine ? » – J’ai déjà le manteau camel et les mocasses Gucci et puis franchement le parti républicain n’a plus vraiment la côte ! ahah

    1. Dr Shooooes - 23 septembre 2015 - Répondre

      @virginie/mode9 « Est-ce bien raisonnable passé la quarantaine ». Non, je ne crois pas en effet. Comme d’habitude, tu vises souvent juste. Même passé la vingtaine, on attendra leur réhabilitation totale avant de s’aventurer peut-être… En matière de sex appeal, mieux vaut ne pas prendre de risque…

  12. ijee - 23 septembre 2015 - Répondre

    Je ne sais pas, je ne sais plus, mais ce beige avec cette pointe de noir ça me fait toujours penser au bec du toucan… :’)
    Se promener avec des becs de zoziau au bout du pied, peut être que j’attraperai la démarche aérienne!
    Je sais pas, j’hésite… Mais c’est sûr, quand on les porte avec dérision comme toi, ça décoiffe! :D

  13. Jessica - 23 septembre 2015 - Répondre

    Honnêtement, je ne suis pas d’accord avec la majorité. Je trouve ces chaussures classes et elles habillent tout de suite. Et elles ne sont pas anti-sexy, je vais encore me répéter mais elles sont juste classes et raffinées. Très bon choix. C’est un bon classique à avoir dans sa penderie. Ces merveilles coûtent 660euros? Je pensais que les chaussures Chanel étaient plus chères. Vas-tu craquer ?? ;)

    1. Dr Shooooes - 24 septembre 2015 - Répondre

      @Jessica En vrai de vrai, je les aime beaucoup mais je pencherais peut-être plus pour des ballerines…La bride arrière ne permet pas de courir dans la rue ou de sauter dans le métro et ça, c’est un problème pour une fille comme moi ! :)

  14. tilde - 24 septembre 2015 - Répondre

    Je ne suis pas prête non plus… Et en plus porter que ça, holala, la déprime… En ce moment, c’est plutôt mes sneakers blanches (grises) que je ne quitte pas, mais bon, Coco Chanel ne faisait pas dans la Stan Smith… Mais pareil, je ne pourrais pas porter que ça ! Qui a inventé ce concept d’une unique paire de chaussures ? Ah, les hommes (en même temps ils ont beaucoup moins de choix…)

    Sinon, j’adore la dernière photo ! Il est où ton cheval, Cow-Boy ?

  15. Ma fine bouche - 1 octobre 2015 - Répondre

    Ooops, ces chaussures, je pense qu’elles sont classes et tout le reste, mais je ne sais pas si c’est le beige, la pointe bicolore ou alors l’ouverture arrière, mais je trouve qu’elles peuvent vieillir le style d’une personne. Et pourtant tes photographies son chouettes, mais elles me laissent impassibles !

  16. Danny - 11 octobre 2015 - Répondre

    Je ne suis jamais trop fan des chaussures à plateforme. je ne sais pas pourquoi car je pourrai prendre quelques centimètres en plus façilement. Mais ces chaussures envahissent les magasins.

  17. Daphné - 19 octobre 2015 - Répondre

    Cette bride arrière qui passe son temps à se barrer me rendrait dingo !

    Mais perso les beige et noir, en indécrottable faiseuse-moi-même, je chinerais un escarpin nude, tremperais le bout dans la peinture noire (puis dans les paillettes multicolores, on n’est pas des bêtes) et roule ma poule, à moi le chic coco !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *