Ce n’est pas parce qu’…

…Ils ne représentent que la moitié de la population mondiale qu’on ne doit pas parler d’eux. Même si souvent, niveau « libres dans leurs pompes », ils n’assurent pas une cacahouète. D’ailleurs, je voudrais bien en dire plus, mais QUE DIRE ? Leurs souliers ne varient pas d’un iota, matin comme soir, été comme hiver, XXème comme XXIéme siècle !

Du coup, je les oublie. Et ils me le font bien remarquer. Les hommes.

« Quand est-ce que tu parles de shoes de mecs ? »

Alors, voilà.

Je trouve l’info géniale et comme son collègue du dessous, Zara, est un chef chez les shoesistes, je suis sûre que ces Massimo Dutti (oui oui c’est le groupe Inditex) font la blague.

Pourquoi ? Parce qu’elles sont sur-mesure. Enfin, on n’est pas chez Berluti, vous pouvez la composer vous-même, elle n’est pas taillée à votre pied. C’est un genre de MTO démocratique. (BAH !! Made To Order !!!!)

Vous choisissez entre neuf couleurs de nubuck, trois couleurs de cuir, ou du tissu imprimé pour le dessus et quatre coloris concernant la semelle. Ensuite, vous apposez vos initiales. Plutôt sympathique comme démarche, non ?

Ils surfent vraiment sur la vague du « je veux être unique » « y’en a marre des chaînes » « et de la mondialisation » « retournons aux vrais valeurs » « prônons la décroissance », bref « achetons de nouvelles chaussures ».

Le tout pour 165 euros, c’est tentant.

Le premier qui essaie, il nous en fait part ? 

Modèle Blutcher, disponible à la boutique Massimo Dutti de Madeleine à Paris, 24, rue Royale.

Savez-vous que partager réduit l’apparition des rides et ridules ? Essayez :

1 commentaires

  1. Michel Lehmann - 27 mai 2015 - Répondre

    IMG_20150521_132852492_HDR

    Bonjour Doc,
    Bon il est vrai que je suis un fanatique des beaux souliers de ces dames, pour autant que le talon soit supérieur ou égal à 12 cm mais cela ne m’empêche pas de prendre soin de mes jolis petons lol
    Et comme je déteste le conformisme j’ai trouvé une excellente manière de me faire (remarquer / plaisir …. biffer la mention inutile) je veux parler des patines, mais pas de celles qu’arborent les belles maisons de luxe du style Berluti et consorts, non ce serait beaucoup trop convenu pour moi, je pense aux patines délirantes que réalisent pour moi … et moi seul … na … des maisons comme Henrique Enko, Paulus Bolten ou Emilie Patine
    Un petit exemple cette merveilleuse réalisation d’Emilie en 13 couleurs, je viens de les recevoir et je jubile
    Bien sur il faut oser les porter mais perso j’ose, pour la petite histoire un ami regardant une paire aux couleurs de la goyave (verte, jaune et rouge carmin) m’a fait un beau compliment, je ne pourrais jamais porter cela mais p…. qu’elles te vont bien
    Alors cher Docteur, n’oubliez pas vos hommes et osez leur faire porter des souliers qui rehausseront leurs tenues ternes et convenues
    Amicalement shooooooooes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *