IRMA SHOE :
Les sandales tricolores de Maï H.

La voyance d’Irma Shoe

Cette fille de l’air est une droguée.  Aux couleurs, je précise. Elle est tellement folle qu’elle en barbouille tout : ses pieds, son corps, mais encore, la lumière, l’espoir, le noir et même les portes de son ascenseur. Une toxico du nuancier qui consomme la vie comme on kidnappe un désir : sans scrupule. Maï, une kidnappeuse de chic et de choc. Comment ça, c’est trop 1986 cette expression ? Mais les 80’s ne parlent que de couleurs justement. Fermez les yeux, représentez-les dans votre esprit : est-ce qu’elles ne sont pas fluos avec des touches de Gold vos années 80 ?

Maï, elle est une assaillante de la liberté, je vous dis. Et la prise de la Bastille commence toujours par la revendication de ses propres couleurs. Elle, c’est pas bleu blanc rouge, Maï c’est corail, myosotis, wakamé, irisé, hologrammique, impressionique, fluorescentrique, quelque chose qui dit merde à la monotonie, au gris qui se confond dans nos esprits aux murs qu’on rase, aux personnalités qu’on écrase, au « penser petit », au « pas faire de bruit », au « te fais pas remarquer » des maîtresses bien dressées.

Non, non, non, Maï n’est pas une droguée des couleurs, Maï est une droguée du réel tout court. Elle le martèle pour ne pas qu’il s’enfuie. Ces talons qu’elle chevauche comme un cavalier s’en va triomphant dans la lune naissante, ils sont un revers à la platitude, cette chose tellement commune qui pourtant lui est étrangère. Elle le martèle ce réel pour qu’il accouche des rêves et des esquisses qui tambourinent contre son crâne. Se jucher sur la pointe des pieds pour raconter les histoires avec le meilleur point de vue.

Maï veut qu’on la remarque, pas pour qu’on la regarde, non, idée trop enfantine pour elle, mais pour qu’on écoute ses histoires. Et s’approprier les histoires des autres, comme ces sandales Pierre Hardy, sans doute les plus sublimes de la saison automne-hiver 2015, c’est s’entourer de l’esprit vaudou de la création, de tous les germes venues des profondeurs de l’humus, c’est se doucher du souffle sacré que la Terre offre à ses enfants terribles.

Maï a dit une chose en me faisant parvenir cette photo : que sa mère les trouvait « tellement confortables ». Drôle d’évoquer sa mère quand on est capable de tant de hauteur. Au sommet, s’y retrouvent-elles, la mère et la fille, pour admirer le monde ? Ou se sert-elle de ces échasses pour l’atteindre, ce mystérieux firmaman ?

Je crois qu’il faut le reconnaître, ce post touche au génie. Partagez :

7 commentaires

  1. Frédérique - 13 janvier 2016 - Répondre

    Quel texte ! Je ne connais Maï qu’à travers son blog, ce qu’elle publie sur Instagram et Facebook, vos vidéos, et c’est si juste. J’adore :-)

  2. […] vous conseille d’aller de suite lire une autre folie, car Mathilde aka Dr Shooooes a écrit une chose merveilleuse sur son blog là dessus et je ne m’en remets toujours pas. son principe sur la catégorie “irma shoooes” […]

  3. Benedicte D. - 15 janvier 2016 - Répondre

    J’ai encore des étoiles qui clignotent dans les yeux un quart d’heure après avoir lu ce post!!Je crois que vous êtes aussi barrées l’une que l’autre et que c’est pour ça que vous vous entendez bien!….J’adore le vocabulaire très créatif et très imagée!Les chaussures sont superbes.Je souhaite une longue vie à Irma car je n’ai encore jamais vu une rubrique de ce genre et je suis sûre qu’il y a un créneau à prendre!!!!….Bravo les filles vous êtes géniales….

    1. Dr Shooooes - 16 janvier 2016 - Répondre

      @Benedicte D. Merci Bénédicte pour ce mot, et si tu tentais la bonne aventure avec Irma toi aussi ? ;)

  4. Naomi - 16 janvier 2016 - Répondre

    C’est drôle, j’ai vu la photo de Maï sur Instagram et je me suis dit « ça c’est un coup à se faire analyser par le Docteur Shooooes » ! Sans blague !
    Sublimes sandales, pour une fille sublime.

  5. fenghuang - 16 janvier 2016 - Répondre

    Ahaaaah! Bien fine l’analyse!! Cest très bien vu, mais c’est encore mieux dit! Quelle prose vraiment! Du meme niveau que ces shoes, finalement… le firmaman quoi! Tu nou envoie carrement dans les étoiles! Merci

    1. Dr Shooooes - 17 janvier 2016 - Répondre

      @fenghuang Merci beaucoup pour ce message :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *