Exprimer sa peine sur les réseaux sociaux.

roger-vivier-shooooes

On se pose beaucoup de questions quant à évoquer notre colère, notre chagrin ou notre horreur sur les réseaux sociaux. Certains nomment cela du déballage, je dirais qu’il s’agit plutôt d’une forme de communion. Fondre de noir son flux Instagram, afficher ses couleurs sur Facebook, écrire quelques mots symboliques sur un blog de chaussures, c’est prendre le choc et le chagrin a bras le corps et le porter ensemble. Affronter la peine pour relever la tête ensuite.

J’ai reculé toute la journée. J’ai encore beaucoup pleuré ce matin. Le fait de devoir reprendre la vie alors qu’il s’était passé ça, c’était trop dur. J’ai tenu le coup tout le week-end et puis, une fois seule, sans mes enfants et mon mec, je me suis effondrée. Je n’ai pas perdu de proches, mais comme beaucoup, des connaissances, des amis d’amis sont morts ou blessés.

« Paris est tout petit pour ceux qui s’aiment, comme nous, d’un aussi grand amour. »

Je partage cette photo que nous avions signé avec Olivia da Costa pour l’Instagram de Roger Vivier en avril 2015. Il me fallait de l’amour et si possible, des chaussures. Voilà.

À 10 millions de partages, je me mets toute nue en Loubout’ à Répu.

1 commentaires

  1. Réré - 18 novembre 2015 - Répondre

    En communion moi aussi <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *