Comment une chaussure peut-elle vous aider à changer de vie (au moins pour 5 minutes) ? #3

gianluca-tamburini-amazon
Ce matin, je me réveille avec les cheveux à la place du visage. Celui-ci est resté collé à l’oreiller. Il n’est vraisemblablement pas d’attaque pour prendre la parole et entrer sur la scène du monde aujourd’hui.

À force de pourparlers, je le convaincs de se lever (je ne peux vraiment pas sortir sans lui). En échange de quoi, je demande à mes pieds d’endosser le rôle principal pour la journée. Nous, en haut, on se repose.

Marché conclu.

Avec mon visage, nous réfléchissons puis nous portons notre choix sur le modèle Amazon de Gianluca Tamburini.*

On est sûr d’être tranquille.

Personne ne fera attention à nous. Tous les regards se précipiteront sur ces sandales pourvues d’aiguilles ailées, à queue de paon tortillée pour balayer les freluquets, semelle en aluminium aéronautique et cascade drapée de pierres sur le cou-de-pied. Elles rassembleront autour d’elles tous les sujets de conversation.

Nous, en haut, on va pouvoir faire toutes les conneries que le sérieux ne nous autorise pas d’habitude. Tirer la langue aux enfants dans les poussettes, faire déborder le rouge-à-lèvre et s’octroyer une bouche de clown, dévisager les gens dans le métro pour essayer de deviner qui ils sont et ce qu’ils pensent, faire des bulles énormes avec des Malabars bi-goûts, micro-siester n’importe où devant n’importe qui.

Des chaussures d’ultra femme aux pieds pour me permettre de faire l’enfant toute une journée en somme. Cool.

*Gianluca Tamburini est un jeune créateur italien qui s’est fait remarquer récemment par la presse de son pays, notamment Franca Sozzani (Vogue Italia). Ma communauté Instagram a découvert un poulpe, il n’y a pas longtemps. Si ça vous intéresse de me suivre, cliquez dans la colonne de droite.

Allez découvrir ses incroyables modèles, plus italiens les uns que les autres ( = un chouya bling quoi) sur son site, Conspiracy.

Alertez la terre entière de l’importance de ce sujet, partagez :

2 commentaires

  1. Lise Huret - 13 novembre 2014 - Répondre

    C’est l’astuce du siècle ! Tu crois que cela marche aussi avec des Stan Smith ? On peut toujours rêver, non ? ;)

  2. Anne - 15 novembre 2014 - Répondre

    Un petit côté « mon truc en plume » :-)

Répondre à Lise Huret Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *