Après le 7 janvier 2015.

Difficile d’émerger de la noirceur. Entre culpabilité et manque d’envie, les posts qui devaient voir le jour cette semaine sont restés lettres mortes.

francesco-russo-ss15-shooooes

Parce que, dans un sens, l’idée qu’ils m’aient imposée, par leurs actes, une forme de silence m’est insupportable, voici une brochette de chaussures magnifiques. Il s’agit d’une partie de la collection printemps-été 2015 du nouveau génie Francesco Russo.

C’est juste une image, mais elle fait rêver, non ? Et ça, on ne nous l’ôtera pas.

Je vous conseille de lire ce texte d’Abdennour Bidar, philosophe (musulman) spécialiste des évolutions contemporaines de l’islam. C’est toute ma pensée, et ces mots doivent être diffusés à mon sens. Ils résument l’ambivalence des sentiments éprouvés face à la religion musulmane dans de telles circonstances. Avec la plus grande et la plus lumineuse des intelligences. Lisez-le.

J’ai besoin de followers pour fanfaronner auprès de mon ex. Partagez :

14 commentaires

  1. camille - 9 janvier 2015 - Répondre

    Oup’s Mathilde, un grand merci pour ce texte que je vais partager aussitôt. Cela fait tant de bien de poser des mots, d’essayer de comprendre toute cette souffrance, d’un peu plus « loin ». Tachons d’avoir confiance malgré l’horreur et malgré la peur. Bien à toi. Vraiment merci,

    1. Mathilde Toulot - 12 janvier 2015 - Répondre

      @camille Je suis contente que ce texte t’ait touché, pour moi, il est la clé de l’immense travail qu’il nous (l’humanité) reste à accomplir… bise

  2. Anne - 9 janvier 2015 - Répondre

    Le problème, c’est que ce sont toujours les cons qu’on entend le plus… les sages sont plus silencieux malheureusement… merci pour cet article.

    1. Mathilde Toulot - 12 janvier 2015 - Répondre

      @Anne L’intelligence murmure, la folie hurle oui… Bise

  3. Samira - 10 janvier 2015 - Répondre

    La lettre ouverte au monde musulman est parfaite! Je l’ai partagee sur facebook et je suis toujours etonnee d’etre la seule personne d’origine du moyen orient a poster ce texte.

    1. Mathilde Toulot - 12 janvier 2015 - Répondre

      @Samira Merci pour l’avoir partagée.

  4. Julie - 11 janvier 2015 - Répondre

    Merci pour la beauté… Et quant à l’article je l’avais déjà lu,passionnant et lumineux… Il nous reste tant de travail …

    1. Mathilde Toulot - 12 janvier 2015 - Répondre

      @Julie Hello Julie, oui c’est écrasant… Voilà de quoi sera fait le 21 ème siècle. Depuis mercredi dernier, la France y est entrée. bise

  5. handMODE - 12 janvier 2015 - Répondre

    C’est aussi avec de la beauté que l’on peut résister. Continuer à faire ce que l’on sait faire, sans jamais oublier.

    1. Mathilde Toulot - 12 janvier 2015 - Répondre

      @handMODE Oui, merci pour tes mots. C’est dur de reprendre les choses, de parler de mode et de chaussures quand on saigne encore… bise

  6. Gaëlle - 12 janvier 2015 - Répondre

    Je réagis un peu tard pour commenter ton post, bien que je l’aie lu dès sa parution… J’ai eu du mal à mettre quoi que ce soit sur les réseaux sociaux avant samedi, je me sentais assommée, et je ne blogue pas alors j’imagine que pour toi, et pour les blogueuses en général, ça a dû être difficile de trouver les bons mots, car l’ambiance était électrique et pas toujours bienveillante…
    Très beau texte, merci Mathilde :-) Paix et amour

  7. virginie/mode9 - 13 janvier 2015 - Répondre

    Soyons spirituelles jusqu’à la pointe de nos talons ! (je ne suis pas philosophe mais ça fait des années que je pense exactement la même chose. Notre société est en mal de spiritualité, de sens, de divin et les biens matériels ne suffiront jamais à nous combler)

    1. Mathilde Toulot - 13 janvier 2015 - Répondre

      @virginie/mode9 Une nouvelle paire de chaussures ne guérit rien du tout, oh ça non… « Soyons spirituelles jusqu’à la pointe de nos talons ! » j’adhère :)

  8. Jenn - 21 juillet 2016 - Répondre

    Arietlcs like this make life so much simpler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *